TANG : La boisson chimique de votre enfance

Publié le par DEVOTIONALL

Séquence nostalgie aujourd'hui avec un produit qui a marqué son époque, une boisson que tous les trentenaires connaissent, pour en avoir probablement ingurgité des litres : le TANG. Derrière ce nom qui évoque peut être plus une mystérieuse dynastie d'empereurs chinois, se cache la star des recrés d'autrefois. C'est aussi une belle preuve d'empoisonement collectif : comment faire boire l'innomable à toute une génération? Suivez le guide :

Le Tang, c'était l'une des boissons "chimiques" favorite des enfants des années 1980-début 1990. Tous les enfants, et j'admet que je suis à compter parmi cette catégorie, en raffolaient. Le Tang se présentait souvent sous forme d'une boîte métallique ou cartonnée dans laquelle on trouvait trois sachets de poudre. Mais il me semble qu'il existait également des récipients semblables à de grosses boîtes à café par exemple,  dans laquelle on avait directement la poudre de Tang. Pour préparer du Tang, on ouvrait un sachet de poudre (dont la composition reste un mystère. Soit disant des oranges, mais plus vraissemblablement un mixture chimique se chargeant de corroder les intestins et perforer l'estomac), on rajoutait de l'eau et le tour était joué, il ne restait plus qu'à boire le breuvage. Les plus gourmands se permettait même de lécher les parois du paquet histoire de ne pas en laisser un grain et avoir une langue bien orange.

Niveau goût, le seul mot qui puisse venir à l'esprit en ce moment est chimique, en opposition à naturel. Bref ça n'avait absolument pas le goût d'un jus d'orange, on se rapprochait plus d'un Coca-Cola, Orangina ou toute autre boisson pétillante ou non, issue tout droit du laboratoire de chimistes fous, voire réalisées avec une technologie extra terrestre suite au crashj de Roswell. De la à penser que le Tang contenait aussi un peu de LSD ou autres substances hallucinogènes, il n'y a pas loin. Il parait, mais c'est une rumeur,  qu'il est toujours en vente aux Etats-Unis et dans certains pays asiatiques, d'Amérique Latine et d'Europe de l'Est. Au maroc, le Tang est toujours un des rois de la table pour ado! Pour ma part, j'au bu des litres entiers de Tang, par moments, je pouvais m'enfiler un litre en une heure, après les interminables parties de foot devant chez moi. Question : Ne devrais je pas, à un moment ou un autre, faire une biopsie de mon estomac? Tang, c'est Tchernobyl, mais en version agréable pour le palais.

Curieux, mais vrai :

Le tang essocié à l'acide muriatique est un excellent et efficace moyen pour faire disparaître les tâches incrustées dans le fonc des baignoires et des toilettes. Tang, ça récure aussi!

On sert encore du Tang en France... dans certains hôpitaux psychiatriques! Vous voulez vous faire internet une bonne semaine pour retrouver des saveurs de votre jeunesse?

TANG en 2007 : Une pétition pour le retour du Tang en France ?

Parfois, le niveau ce de blog, culturellement parlant, touche des sommets rarement atteints...

Commenter cet article

Tommawack 15/05/2007 22:05

Ah, un bon verre de Tang en regardant les Cités d'or et en matant cette cochonne de Zia...

Le bon vieux temps, quoi !