MUSIQUE DE PLAGE : Katerine - Minitel Rose - Sparklehorse - DJ Shadow

Publié le par DEVOTIONALL

MUSIQUE : Katerine, Minitel Rose, Sparklehorse et Dj Shadow

 

C'est l'été et la saison se prête idéalement à ne rien glander, à regarder les secondes qui s'egrainent et disparaître dans la vacuité et la paresse la plus totale. Bref, c'est la saison idéale pour le retour de Philippe Katerine, qui annonce un album éponyme pour la rentrée, successeur du fort loué "Robots après tout". Le single précurseur s'intitule "La banane" et semble un manifeste parfait de l'univers de celui qui posa en col roulé improbable sur la pochette de son dernier Lp en date. Plus parlé que chanté, ce nouveau titre rappelle que le type en question est un sacré faignant et un foutu branleur (ainsi veut-il faire croire), et entre cris de chouette sur-aigus et revendication fruitière (mais laissez le donc manger sa banane!), il s'applique à coller parfaitement à l'image qu'il aime à donner de lui depuis quelques années. Pas de surprise donc, c'est bien du Katerine tout craché.

 

 

Restons français et mettons le cap sur Nantes, où officient de curieux épigones des Bee-Gees version electro, qui investissent les pistes de danse estivales avec aisance. Minitel Rose, c'est d'eux dont il s'agit, présente un nouvel album, qui est aussi l'occasion d'expliquer aux plus jeunes qu'avant l'ère d'Internet et de Google qui a réponse à tout, il fallait se réfugier sur une grosse boite merveilleuse pour obtenir certains renseignements (ah le Minitel!) et même pour echanger quelques banalités avec des hôteses consentantes, moyennant l'explosion de votre facture téléphonique. On ne remerciera jamais assez les forfaits Adsl illimités pour avoir libéraliser le "free porn" et l'avoir transformé en simple objet de consommation courante. Sur "Atlantique" se côtoient des titres franchements entrainants et d'autres plus dispensables, mais nous vous recommandons l'écoute de "So you" ou "Under the rain" pour vous faire une véritable (bonne) impression. La french touch n'a qu'à bien se tenir.



L'été c'est aussi l'occasion de se retrouver entre amis. Coté retrouvailles joyeuses, rien ne surpassera, pour 2010, le grand barbecue organisé par Sparklehorse et Danger Mouse, qui ont balancé des cartons d'invitations à tout va (Les Flaming Lips, Suzanne Vega, Iggy Pop...) et fait chauffer les merguez. Sauf que cette orgie sonore vire vite au spleen et à la depression anticyclonique et fait fuir même les plus fervents occupants de votre camping local. Tant mieux, c'est bien connu, les vacanciers ont des goûts de cochon et ne savent pas faire la distinction entre un vieux Johnny avarié (y'en a t'il de bon?) et Bob Dylan au sommet de son art. "Dark night of the soul" est un vrai projet artistique crédible et intransigeant, avec un titre aussi sombre que fabuleux sur lequel officie David Lynch himself. Bref, c'est quasiment incontournable.



Et pour rester dans la partouze joyeuse, finissons en beauté avec Dj Shadow qui a eu la bonne idée d'organiser un concours malin : remixer l'un de ses titres, pour finalement selectionner les 17 meilleurs efforts, et en faire un album estival. Tout ça s'appelle The Dj Shadow remix project, et ça fait quand même bien opportuniste, non? Sauf qu'au final on trouve de bons petits trucs sur cette galette, avec une mention particulière, à mon humble avis décisif, pour la version remixée de Missing (des Everything but the Girl, à la base) au petits oignons par Tiger Mendoza. Comme quoi à l'ère du tri selectif et du recyclage, la musique sait elle aussi rester branchée. La semaine prochaine j'essaierais de vous toucher un mot du dernier Arcade Fire, j'attend juste un soir d'orage pour m'y plonger.

  

Katerine à prendre au 4° degré

 

Publié dans MUSIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article