Reconnaissance

Publié le par Devotionall

Il est bien difficile de savoir si les toutes les éléments de notre univers existent depuis qu’on les nomme, ou si nous les avons nommés parce qu’ils existaient. Ou plus simplement, faut-il qu’une chose existe pour que nous lui donnions un nom, un qualificatif, ou est-ce parce que nous qualifions ou nommons les choses qu’elles nous apparaissent ?

Par exemple, nous nommons certaines choses sans que nous puissions en vérifier l’existence. Personne n’a jamais vu de licorne ou le Yéti, mais nous les avons nommé, à un certain moment de notre histoire, et dès lors, nous leur avons donné la vie. Inversement il existe encore sur notre planète de très nombreuses choses qui attendent d’être découvertes, et qui restent pour l’instant dans les limbes du « non nommables » ou innommable.

Je dis tout ceci car je Les ai vu.

Une violente lumière jaune m’a aveuglé, hier soir, et une sensation diffuse de chaleur a parcouru ma poitrine tandis que je parvenais plus à bouger le moindre muscle. Une étrange créature luminescente se trouvait chez moi depuis au moins… des mois, et je ne le savais pas ! Je le sais maintenant, car elle me l’a dit hier au soir, mais si elle ne s’était pas révélée à moi, je l’ignorerais encore ! En fait, ce que vous nommez les extraterrestres, et que je nommerais moi les « occupants » selon les recommandations de mon visiteur, sont présents parmi nous depuis l’aube des temps, au milieu de nos salons dans nos salles de classe, à se faire dorer sur nos plages ; ils sont peut être là, à vous observer lire ces quelques lignes… Ils parviennent à passer inaperçus car nous ne pouvons les nommer. C'est-à-dire, un triangle ou un carré, nous saurions tous l’identifier, et dire –Voici, cette figure ci, c’est un carré ! Mais EUX, nous ne pouvons pas le faire, ils ont une forme si familière et si étrange dans le même temps, que si mon visiteur ne s’était manifesté à moi hier soir, j’en ignorerais toujours la présence à mon domicile. Afin de se faire connaître, ils doivent auparavant se faire reconnaître.

Si ce privilège m’a été accordé, c’est pour que je vous livre un poignant message, édifiant, et secret. Si d’autres de ces occupants lisaient ces lignes, ils me foudroieraient sur place, je pense. Toutefois je peux les reconnaître, maintenant, et je frappe fébrilement sur les touches de ce clavier avant que ma mission ne soit interrompue par leur action.

La vérité est aussi simple qu’étonnante, telle que vous n’auriez jamais pu l’imaginer par vos propres moyens. En réalité ces « occupants » ne sont autres que          

                          Uroe^slkfklm         

     Kfjlo                                          mpr^rf**                                                                                                                                                                           

                                                     Qsl               mqz^zza        $

 

 

Invisible Woman 2

Son pouvoir : se rendre invisible les soirs de Champions League

Publié dans devotionall

Commenter cet article