1° commandement

Publié le par Devotionall

1.Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face

 

 

 

 

 

 

Le premier commandement est à caractère exclusif : Dieu, en tant que concept, qu’entité, s’empresse de se définir comme unique, seule deité acceptable et acceptée. En dehors de lui, ne peuvent exister que de pales imitations, au mieux, ou des figures tentatrices, qui incitent au mal, au pire.

 

 

 

Ce premier commandement est le plus étrange : que ce caractère d’exclusivité soit ainsi clairement manifesté est la porte ouverte au conflit des religions. Si mon dieu est le seul digne d’être révéré, alors le tien est un imposteur. Le problème ne vient pas du texte lui-même mais du zèle de l’homme. Dieu lui recommande de ne pas adorer d’autres Dieux, mais n’exprime à aucun moment la nécessité de se débarrasser d’autrui, de l’éliminer ou de le déprécier, sous prétexte que ses croyances sont différentes. Dieu se contente de dire : Je suis unique et pour cela tu ne suivras la parole d’aucun autre, tu ne te convertiras point à ces doctrines fallacieuses. » Nous pourrions rajouter «  Laisses les donc croire et se tromper, l’important c’est que toi, tu saches la vérité ».

 

 

 

Mais l’homme n’est vraiment heureux que si il a la certitude que ses semblables peuvent se rendre compte de son bonheur, et surtout, si ils n’ont pas de motifs d’autant se réjouir. L’homme est taraudé par la jalousie et s’approprie très vite ce concept d’exclusivité : Je suis heureux si ce qui est a moi ne pourra pas, de ce fait, être à toi. L’homme est obtus dans sa quête vaine de l’uniformisation et du prosélytisme, et se prive du plus simple des plaisirs ; jouir du repos de qui sait en son for intérieur qu’il a fait le choix juste.

 

 

 

 

 

 

Mon opinion personnelle : La conversion m’a toujours un peu fait sourire : comme si on pouvait passer de d’une religion à l’autre, comme un joueur passe d’un club à l’autre, lors du mercato.  « Je viens de signer un contrat de trois ans avec le judaïsme, mais il va falloir régler les indemnités de transfert à l’Islam ». C’est ainsi que les guerres sont nées au Moyen Orient, par des indemnités de transfert tellement élevées que le mercato de la connerie s’est brutalement enflammé.

Non, Tony Stark n'est pas à poil sous son armure : la preuve!

 

 

 

Publié dans devotionall

Commenter cet article