DIET AUDIO " Chassez l'infâme "

Publié le par DEVOTIONALL

DIET AUDIO est un groupe de l’Ohio, mais son album débute par quelques mots en… français. Rien que pour cela, il fallait se pencher sur le cas de ce disque au titre assez étonnant : CHASSEZ L’INFAME. Passée l’intro dans la langue de Molière, une nappe de synthé résonne, puis ce sont les guitares qui rugissent. Tout le disque va ensuite se révéler truffé de petits sons electro délicieux, un vrai travail de fond sur le son. Amy Withaker, la chanteuse, a une petite voix toute en retenue qui se fond sans aucun mal avec les compositions perverses du groupe. Naked est un exemple de bonne chanson présente sur cet album. C’est un titre très rock qui s’en prend avec intelligence à la pornographie enfantine, joué en apnée. On trouve aussi beaucoup de cordes sur ce Chassez l’infâme, comme pour Drugs and cigarettes, où loin d’être un déluge mièvre de violons, on perçoit un sens certain de l’arrangement qui fait bien plaisir ! Idem sur Pretty, où en plus les guitares franchissent par moments le mur du son !
Sur Fisa Cassetta, une lente mais froide et inarrêtable progression emmène le chant d’Amy a placer son groupe sur le même plan que certains grands noms du moment, tels She wants revenge ou encore Interpol. Il y a aussi du post new wave chez Diet Audio qui lorgne sans vergogne du coté des eighties dans sa façon de structurer les chansons. La fin de l’album est très bien agencée et les derniers titres se suivent et s’agencent avec facilité. Sur Relax, les voix sont si distordues et cacophoniques qu’elles en deviennent menaçantes et le titre se termine dans une angoissante sensation de menace, comme si vous alliez devoir retourner bien vite à cet album pour une seconde injection de noirceur electro. Car c’est bien d’electro dont nous parlons, de cette electro qui fusionne naturellement avec des guitares décomplexées et qui recrée la pop grandiloquente et grandguignolesque des années 80, avec plus de sincérité et de retenue, tout de même. Et le chant d’Amy Whitaker est véritablement bon. On y croise des relents de Jennifer Charles ou d’Alanis Morissette, et surtout une certitude, celle du talent. (7/10)




DIET AUDIO : révélation de l'Ohio

Aujourd'hui votre serviteur est à Gênes pour le match Sampdoria-Fiorentina avec tout un troupeau d'élèves. Il n'y a pas à dire, ça promet...

Publié dans MUSIC

Commenter cet article