LUCKY LUKE (de James Huth )

Publié le par DEVOTIONALL

 


Lucky Luke est adapté à l’écran, et c’est avec toute une flopée d’acteurs que je n’aime pas du tout. C’est bien ma veine ! Dujardin, tiens, pour commencer. On s’extasie sur son personnage de Oss 117, mais ce n’est que de l’humour frelaté, gras et poussif, qui peut faire mouche seulement si on est vraiment peu difficile. Il m’irrite, en fait des couches, et sur-joue faute de savoir jouer. Michael Youn, ensuite. En voilà un qui a fait carrière en courant le zgueg à l’air sur tous les plateaux de télé, et en surrencherissant dans la vulgarité et l’humour à excréments pendant des années. Franchement, je passe. Tout ça pour dire que c’est avec une pointe d’amertume que je vois débarquer cette adaption signée James Huth, déjà malfaiteur avec Brice de Nice, autre nanard s’il en est. Pourtant, l’ensemble n’est pas si mauvais, le ton est plutôt sombre, avec une mise en place léchée et un héros tourmenté, qui n’a rien du grand dadais décalé de la bd de Morris. Un Lucky Luke dépressif qui met quand même un sacré bout de temps pour retrouver la pêpêche et à sortir indemne d’une machination ourdie à ses dépends. Par contre, on pourra légitimement apprécier toute une galerie de seconds rôles, de Prévost à Balmer, qui flirte assez souvent avec le réjouissant. Tout cela donne au final un objet filmique pas si évident ou convenu que cela, tant la transposition à l’écran et la bd présentent de différences structurelles de ton qui auront le don d’énerver les lecteurs fidèles ou d’étonner les amateurs de salles obscures. C’est bien entendu plus réussi que le dernier Astérix ( est-ce vraiment difficile ? ) ou qu’Iznogoud ( toujours avec Youn dans les mauvais coups ) mais personne ne nous empêchera de préférer un bon Iron Man de derrière les fagots ( qui a dit Ghost Rider avec Nicholas Cage ? Sortez, de suite … ). Comme disent les japonais, nippon ni mauvais. (6/10)

Commenter cet article

dms 16/07/2010 21:09



je prefere le dessin animé



Tommawack 09/11/2009 11:15


Et en tous les cas sans doute plus sympa que le dernier Jeunet...