Vers crepusculaires

Publié le par jose Maniette

 

JEUDI 3 FEVRIER 17H30

J'ai très peu à dire en ce jeudi, le temps presse car je dois préparer ma valise, les vacances sont presque là....

Ce Blog partira sera donc lui aussi en léthargie jusque le 21 février, je ne pense pas que je puisse, ni que je veuille, y consacrer du temps durant ces deux prochaines semaines. si tout va bien, j'aurais en effet bien mieux à faire! Du coup je donne de l'ordre et je retape un peu mon vieux site, par exemple, sur lequel se trouve certaines vieilles oeuvres, en vers ou en proses. Certaines datent déjà quelque peu, je ne retrouve plus les conditions psychologiques dans lesquelles je les ai rédigées, d'autres sont toujours plutôt pertinentes, en tous les cas elles continuent de me plaire. Je vous en laisse un premier exemple ce soir:

CETTE NUIT

Le quotidien finissant
Exhale un parfum de crépuscule,
Et la nuit de ses doigts bleutés
Caresse nos ames agitées, et
Dévore nos songes.
Agonisant,
Expirant,
Au creux de ses tentacules
Je m'abandonne languissant.

Appétit abyssal,
Vertige insatiable,
Et l'éclat de l'aveuglante obscurité
Descend,
Et avale, avide
Nos désirs arides.
Oh nuit mon Amante,
Offre moi ton étreinte glacée,
Et laisse de la cendre
Surgir
La flamme
De l'eternel insondable.

(quando tutto si fa buio,
Con gli occhi chiusi pure ti vedo,
fantasma notturno
stanotte non mi sfuggirai)

 

Je venais de lire de force toute la production en vers de Ungaretti pour la préparation du capes, que finalement je n'ai pas travaillé, et cela s'en ressent, je pense.

Au fait, le jugement dans l'affaire qui m'a inspiré l'article d'hier a été rendu : j'ai plus que jamais honte de vivre dans un tem pays, mais aussi l'espoir de m'en aler dans un futur proche, ce qui atténue la douleur. Univers sale, vraiment, dans tous les sens du terme

" Swimming in the same deep water as you is hard..." The Cure " The same deep water as you

Publié dans devotionall

Commenter cet article