PIRE TO PIRE

Publié le par jose Maniette

02 FEVRIER 2005 14H

 

Peut-on véritablement, en France, se saisir d'une seule personne, choisie au hasard, et l'inculper pour un délit présumé que commettent des millions d'autres? Peut-on véritablement commettre cette injustice suprème que l'on nomme l'exemple?

Et bien oui, apparemment. Un prof de lettres va comparaitre prochainement devant un tribunal, au risque de perdre son emploi, sa respectabilité, pour un crime honteux, une tare qu'il faut absolument laver dans l'honneur de la justice française : il a osé télécharger des CD sur internet! vous qui me lisez et qui avez l'ADSL, bien sur que ça ne vous serait jamais passé par la tête de télécharger de la musique, bande de petits internautes honnêtes!

Le problème, c'est que la justice ne connaît pas, en terme de loi, le concept d'exemple. Si un délit est commis, peu importe la nature du délit et le nombre de personnes qui le commettent, il y a sanction. Sanction pour tous, qui peut être adaptèe selon différents critères ( récidive, préméditation... encore que l'internaute qui telecharge sans le savoir, c'est aujourd'hui un argument un peu étriqué. ), mais qui doit être finalement adaptèe à tous, ou aboutir à l'absolution de tous.

Relever les adresse I.P des internautes pour les trainer en justice est une demarche extrémement simple, aussi simple que de relever des numeros de télephone dans un annuaire. Seulement voilà, seuls de "rares chanceux" se voient parfois inviter à comparaïtre, pendant que les autres se voient profiter des nouveaux abonnements ultra haut débit à des prix toujours plus ecrasés. Les maisons de disque continuent de prendre en otage le public en restreignant considérablement les choix artistiques et en ne diffusant plus que le fond du baril, la soupe commerciale et bien débile, tout en exigeant des taxes malhonnêtes sur chaque album vendu. Et puis on feint de s'étonner sur le fait que la musique circule librement sur le net... Passons sur le cas de ces internautes qui ont téléchargés les derniers Michel Sardou ou Garou, et qui ont bien mérité une peine exemplaire à purger dans les pénitenciers du Texas, et tachons de comprendre tous ceux pour qui la musique reste un art et non un marché soumis à la loi du plus fort et du plus riche...Un clic, un CD vierge ( avec taxe payée à l'Etat sur ledit Cd, celà dit en passant ), et un pseudo souffle de liberté souffle sur nos platines.........

Au fait, ce mois ci j'ai essayé de compter. Impossible. Trop de magazines en kiosques qui m'explique ce qu'est le divx, comment me faire tous les albums du commerce à peu de frais, qui dissèquent le peer to peer et testent les derniers logiciels de gravure. Des dizaines de magazines, partout, qui m'incitent au délit. Vous imaginez Car Jacking Magazine : testons les dernières cagoules pour passer incognito au feu rouge et se faire la dernière alfa romeo sans risque? Et les connexions ADSL, les prix qui s'éffritent, les concurents qui s'étripent pour des offres encore plus formidables, à votre avis? Question fort innocente d'un débutant dans le web : Msieur, avec du 15 mégas je vais pouvoir répondre à mes mails sur Yahoo? Bien sur mon petit, même avec un petit peu moins aussi, d'ailleurs...

Alors quoi, vous me faïtes payer 10 euros une orange, vous me mettez des corbeilles de fruits à disposition sur des étalages non surveillés, vous aiguisez ma faim et vous me condamnez parce que j'ai pris une banane et que je l'ai mangé? Il ne reste qu'à espèrer qu'une future loi soit votée pour rétablir le bon sens, ou bien que ces millions de délinquants qui sont responsables de la décadence artistique de florent Pagny ou des whatFor ( bonne question, celle ci, What For? ) soit enfin justement chatiés! Pas de pitié, que les peines soient lourdes! Et n'oubliez pas de nous mettre le 20 mégas par satellite, merci d'avance.

"The grabbing hands, grab alla they can..." Depeche Mode "Everything counts"

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

K-Roll 13/02/2005 15:56

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'affaire du téléchargement condamné. C'est le grand paradoxe: considérer comme malhonnête quelque chose qui est à la portée de presque tout le monde et en même temps, encourager la pratique. Enfin bref... Ah oui, par ailleurs, un détail crucial pour toi: "Everything counts" est ma Depeche Mode song préférée des années 80!
Un bacione,
Carole