Blazers 43 : Les emmerdeurs et le telephone

Publié le par Devotionall

Le téléphone sonne. Je décroche. J’entends une voix - fort désagréable au demeurant - m’intimer : "un instant s’il vous plait !"

La première fois la voix d’une boite vocale est intervenue pour m’informer que j’allais être en communication avec mon correspondant. J’attends toujours !

J’ai patienté quelques secondes puis, sonnerie et rien.

Depuis, cela a recommencé à plusieurs reprises, il n’y a que la voix de la femme et tout de suite après, sonnerie.

Je me demande à quoi correspond cette nouvelle mode. Cela ne peut pas être de la prospective commerciale, sinon il y aurait un message quelconque. A moins qu’il ne s’agisse plutôt de prospective mafieuse : s’assurer qu’il y a quelqu’un ou non dans l’appartement ? ( En relation avec mon récent cambriolage ?? )

Manque de pot pour les voleurs potentiels, je viens de faire installer une porte blindée, suite au passage d'un indésirable parasite, Arsène Lupin des miséreux et des misérables. Désormais pour entrer il faut abattre la porte à coups de masse. Mon compte en banque en rit encore.

Cela vient de recommencer et cette fois, au bout du fil, je me retrouve une sorte de marabout qui met avec grand peine trois à quatre mots de français correct. J'ai le sentiment de me faire envouter par téléphone, j'ai l'impression fugace qu'un masque africain avec des petites epingles plantées dans les yeux vient de se matérialiser au dessus de la porte. Vite, je raccroche!

Je ne sais pas comment je réussis à rester poli… Je n’ai besoin de rien, au revoir, Monsieur (ou Madame). Et je remarque qu’ils ont le chic pour venir vous emmerder précisément à l’heure où vous préparez les repas, ou quand vous regardez un bon film, ou quand vous êtes en train de réaliser une prouesse aux WC. Comme si on n’avait que ça à foutre, en somme ! L’autre soir, j'étais en train de me vider la vessie, j'ai failli y laisser des gouttes jusque sur le combiné, et tout cela pour une ofre promotionelle inattendue de Neuf Telecom, chez qui je ne souscrirai jamais, ne serait ce que parce qu'ils ont sponsorisé l'OM, un jour.

Neuf Telecom, Orange, les sondages, les enquêteurs et les emmerdeurs, je vous hais tous, et je deteste ce téléphone stupide qui sonne toujours quand on ne le désire pas. Au moins je filtre plus facilement sur mon portable. Sachez que si un jour vous envisagez de bosser pour une centrale d'appel et que vous comptez emmerder les gens de la sorte, vous entrerez alors dans la liste des gens que je ferai abattre, un jour.

                                              Nouvelle victoire à domicile pour les Blazers, cette nuit, contre Minnesota, et cela après prolongation. Brandon Roy, qui s'était quelque peu eclipsé du match, choisi la fin de rencontre pour faire parler la poudre et abattre les espoirs de l'adversaire. L'équipe qui mena au scora changea 18 fois de camp, une véritable rencontre serrée comme on en voit rarement ces temps derniers. L'espagnol Rodriguez y est allé de ses 18 points et continue de surprendre par sa capacité d'adaptation au championnat NBA : avec plus de temps de jeu et d'expérience, voila encore un joueur qui vaudra son pesant d'or, dans quelques saisons. Rappelleon également que lors de la dernière draft, Minnesota avait reçu en héritage Brandon Roy, ensuite echangé avec Portland pour Randy Foye. Ouf ! Desormais la seconde partie de la saison est entrée dans le vif du sujet, et les Blazers, avec Roy et Randolph, ont deux armes susceptibles de changer le cours des matchs. Sans compter qu'au petit jeu des trades ( echanges ) il pourrait bien se passer quelque chose d'ici à fin fevrier.

Randolph dicte sa loi au Rose Garden

PORTLAND - MINNESOTA   101 - 98 (OT)

PTS : GARNETT (Min)   31

RBS : RANDOLPH   15

ASS : JAMES (Min) et JACK   5

Bilan : 17V   25D

Publié dans devotionall

Commenter cet article