L'atelier des peinturiers : Le christ mort

Publié le par Devotionall

Nouvelle rubrique sur ce blog : L'atelier des peinturiers.

Chaque semaine nous vous présenterons une oeuvre d'art qui a marqué son époque et qui figure indiscutablement parmi les chefs d'oeuvre de la peinture mondiale, histoire de vous démontrer que l'art n'est pas forcément ennuyeux ou élitiste. Place donc à notre premier exemple!

LE CHRIST MORT de Andrea MANTEGNA

Sur cette toile, nous observons le Christ mort ( c'est bel et bien son nom, après tout... ) allongé sur une table de marbre. A ses cotés nous retrouvons la Vierge Marie et Jean, un des apôtres. Jusque là, rien de surprenant, c'est un des thèmes récurrents à la Renaissance. Le contraste dans la lumière et l'ombre est saisissant, il se dégage du tableau un fort sentiment de pathos. La grande nouveauté introduite par Mantegna, c'est le sens de la perpective : alors qu'auparavant celle ci était toujours négligée dans l'art, le peintre dramatise le Christ, deforme les particularités anatomiques de son sujet ( regardez le torse du Christ ) pour offrir une vision réaliste par rapport à la position dans l'espace du spectateur. Regardez aussi les trous percés par les clous dans les mains ou les pieds, ainsi que les visages des deux témoins, et vous comprendrez que Mantegna a décidé de peindre sans concession à l'idéalisme ou la réthorique : la souffrance sans voile.

Plus fort et surprenant encore : le drap qui recouvre le Christ. Si vous avez un minimum de connaissance de la peinture, vous savez qu'au centre du tableau doit toujours se trouver un élément determinant pour celui ci, hors nous avons en plein centre de l'oeuvre les parties génitales du Christ, que le drap, loin de cacher, laisse étonnament deviner. Mantegna fut l'un des tous premiers à offrir une vision sans concession, sans symbolisme, de l'être humain, et des personnages bibliques.

Andrea Mantegna, peintre de Vénétie du XV° siècle, est l'un des grands artistes de la Renaissance, et a surtout travaillé aux ordres de la famille des Gonzaga, dans la petite république de Mantova (Mantoue).  Vous pourrez admirer l'oeuvre en question à la Pinacothèque Brera de Milan. J'organise parfois des petites visites guidées pour les élèves ou les amis, pensez à nous avertir si cela vous tente. Amis peinturiers, bonsoir.

Publié dans devotionall

Commenter cet article