OSTIA : Les jours heureux

Publié le par Devotionall

 

Suite des pérégrinations touristiques, avec quelques menues considérations sur Ostia, litoral romain, en guise de second chapître.

A vouloir voir les choses très objectivement, Ostia n'est en fait qu'une cité dortoir de Rome, et par la même son litoral. Ex territoire marécageux et en proie au paludisme, la ville a été bonifiée par des centaines de romagnols, au début du siècle, et aujourd'hui nous y trouvons le port de Rome, et de longs kilomètres de plage où vont se faire bronzer tous les péquins moyens romains dès que les premiers rayons du soleil pointent le bout du nez. En réalité Ostia ne constitue qu'un arrondissement romain ( circoscrizione ) : le treizième. Mais c'est sa situation qui m'a d'emblée parut séduisante : à vingt cinq minutes du centre ville de la capitale, dotée de la mer et du port, et d'une belle pinède tout autour, Ostia est un de ces coins où le soleil est presque toujours au rendez vous, et où les problèmes du quotidien semblent moins grave, noyés dans une certaine douceur de vivre que les plus sensibles appelleront la dolce vita, les plus réalistes, de la feignantise, ce qui a tout pour me plaire.

Ostia a un centre ville assez commercial, pas si villain, sans être joli. La banlieue, c'est à dire ici la zone la plus proche de l'embouchure du Tibre, est assez malfamée, et on y croise moult individus patibulaires, bien que je l'ai traversé à maintes reprises à pied, très tard le soir, sans jamais me sentir en danger; ce qui n'a pas toujours été le cas Porte des Postes, à Lille, dans un prochain épisode...

Je me suis retrouvé à Ostia en tant qu'assistant, à la sortie de la faculté, mais bien vite un accident de santé de la prof tutrice m'a projeté à sa place, et c'est dans un role plus sérieux que celui qui m'était destiné que j'ai effectué cette année : ce qui n'a pas changé grand chose à ma quantité de travail fournie, c'est à dire proche du néant absolu, avec la complicité des élèves! Je plaisante un peu : sous l'apparente indolence, nous avons tout de même fait ce qui était à faire, mais dans un style qui m'est propre et très répandu dans le Mezzogiorno, détendu et pas frénétique pour un sou. Outre les glaces ( les "semifreddo" de Frullala, près de la Piazza degli artisti, si vous y allez un de ces jours... ) dégustez aussi les peu farouches beautés locales : mention spéciale pour une certaine Francesca, dont la poitine bien fournie a nettement compensée l'absence d'appendice interne au crâne, également appellé cerveau, pour les soirées où j'ai pu avoir recours à ces talents ( l'important dans la vie c'est de savoir faire bien au moins une chose, elle c'était son cas, par chance! ). Le dimanche à Ostia, vous pouvez prendre le petit train pour Rome et enchainer Marché de Porta Portese, Pizza le midi, match de foot au stadio olimpico ensuite, puis le café de cinq heures, le petit tour en centre ville, la soirée au resto puis au caffé degli artisti, et une romaine pour finir. Le plus dur c'est de retrouver un rythme de vie autre, par la suite ( voir épisode Amiens, qui a suivi ces deux ans de farniente ). Je me rends compte qu'il faut que je cesse d'ecrire au sujet d'Ostia où je vais vite démissioner de mon boulot actuel. Au passage et en vrac, quelques saluts à Filomena ( que je compte bien voir le 29 à Rome! ), et Massimo, qui viennent parfois sur ce blog.

 

Ostia, XIII° circonscription de Rome

 

Quelques infos sur Ostia :

* Pasolini, le célébre ecrivain et metteur en scène italien, a été assassiné à Ostia, plus précisément Via dell'Idroscalo, dans le quartier mal famé dont je vous parle plus haut. C'était aussi, comme c'est bizarre, l'adresse de mon lycée! Ah mes premiers pas en Zep..

* A coté de Ostia Lido ( plage ) nous trouvons Ostia Antica, un site important pour les amateurs de ruines romaines et d'architecture : toute une ville bien conservée, pour autant qu'il se peut... Allez donc voir tout ceci, bande d'incultes ! http://www.ostia-ostie.net/indexIT.html

* C'est à Ostia, plus précisément dans la zone de Casal Palacco, plus au nord, que nous trouvons les villas des principaux joueurs de l'AS roma : à l'époque y habitaient entre autres Montella, Candela, puis Cassano qui s'y est installé.

* Enfin, si vous voulez tout voir tout savoir sur Ostia : http://www.grupponline.it/Mappa.htm

Prochainement : Nîmes

Il Pontile, pour aller méditer au bord de mer, hein ManuX ?

Ostia by night

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tommawack 08/12/2006 10:08

J'attends avec impatiente le billet sur la porte des Postes, haut lieu touristque Lillois...

devotionall 10/12/2006 00:16

Un de ces jours un article sur Lille, promis. Il y aurait tant à dire, je ferais même surement ça en épisodes...