Faignants de profs

Publié le par Devotionall

Grand jour funeste aujourd'hui où le TZR que je suis viens de reprendre du service dans un collège de l'arrière pays niçois, après deux semaines de repos bien mérité par rapport au communs des mortels enseignants. Une telle declaration ne sera pas sans hérisser la sensibilité toute gauchisante de Segoléne Royal; vous la connaissez surement, c'est cette dame en tailleur qui sourit sur toutes les couvertures, à la maison de la presse, et raconte des conneries sur Internet. Car Segolene a un programme d'enfer, pour s'imposer aux prochaines elections. En bonne socialiste, elle va entériner la disparition des classes moyennes : tout le monde dans l'indigence et la sueur, a bas les privilèges, c'est la révolution en marche. Commençons par les profs, ces faignants congénitaux! Après avoir assuré leur ridicule service de 18 heures par semaines, ces gros égoistes trouvent encore la force et l'energie de donner des cours particuliers, et se font payer, de surcroit! Une honte à vite effacer : en les consignant 35 heures au collège et en les fliquant comme des délinquants, nous allons rétablir un semblant de justice educative. En plus ça évitera d'embaucher de nouveaux surveillants, les profs controlleront les absences. Et aussi moins d'aides éducateurs, après tout ils peuvent faire du soutien gratuit, puisqu'ils en font déjà du payant, en dehors de leurs heures. Et puis plus non plus de femmes de ménage, après tout chacun peut nettoyer sa salle, en sortant. Eliminons aussi les cantines, il y a bien des profs capables de faire la bouffe et d'autres pour servir les élèves, non? Ah le collège du futur, à la socialiste, un grand lieu de vie ou la polyvalence des uns fera la bonheur des autres.

Certes, on pourrait aussi expliquer à Segolene que les faignants payés 18 heures doivent aussi corriger et préparer des cours, et que pour chaque heure effective ils sont aussi payés fort justement une autre heure pour toutes ces tâches. Que ces gros faignants ont beaucoup de vacances même si celles ci ne sont pas payées, bien qu'un subtile escamotage ( répartir la paye de 10 mois sur 12 ) permette depuis toujours de maintenir l'illusion aurpès du grand public. Que si les profs en ont de plus en plus ras la casquette d'enseigner, c'est aussi probablement en raison de la surcharge des classes, des aberrations pédagogiques constantes dans les consignes du ministère, d'un métier sans arrêt reconsidéré socialement à la baisse, avec un pouvoir d'achat qui a fondu comme neige au soleil, ridiculisé par l'inflation des loyers...

En fait, Segoléne le sait déjà. C'est une vraie conne, je vous le concède, mais elle et son flan patissier de mari sont depuis trop longtemps dans la politique pour l'ignorer. C'est juste qu'elle s'en fout, complétement. Un jour sur Youtube, vous la verrez dire " Ah ces salauds de pauvre, c'est déjà bien qu'on les accepte à l'école ", et là vous penserez, quand même, c'est très progressiste d'avoir une femme comme président, on en a de la chance.

En conclusion, le sondage du soir:

En 2007, sera élue président (e) de la France occupée :

a ) Un nain hongrois

b ) Une socialiste frigide de droite

c ) Un goret avec un oeil de verre

d ) Un facteur petits fils de Staline

e ) Un gentil petit centriste un peu paumé

f ) Charles Bronson allergique au maïs

Publié dans devotionall

Commenter cet article