BLAZERS 8 : A coup d'antibiotiques

Publié le par Devotionall

Après le traitement au cortisone proposé par l'ORL, je suis donc depuis hier après midi sous antibiotique. Ce qu'il y a de bien dans les affections grippales, c'est qu'on peut, avec un peu de chance, se retrouver avec en bonus une infection des bronches, et alors les temps de guérison doublent, on passe de cinq à dix jours, c'est la fête au village! Je suis donc en arrêt maladie jusque lundi matin, où je vais probablement devoir affronter dans la stupeur générale une semaine de dur labeur dans un collège de la province niçoise. La dure vie du TZR, pire encore que celle du rookie perdu sur les parquets de la NBA.

Cette nuit, les blazers sont allés rendre visite aux Timberwolves de Minnesota du grand Kevin Garnett, un autre des ces joueurs que j'aimerais bien voir évoluer avec le jersey des Blazers. Comme d'habitude cette saison, le match des blazers ne démarrent qu'après le premier quart, quand ils sont déjà menés par 30 à 11, et que la situation semble compromise. Randolph surnage dans la tourmente et tente d'initier la grande remontée, comme face à New Orleans, mais cette fois l'adversaire plie mais ne rompra pas. 26 points et 9 rebonds pour Zach qui n'a jamais été aussi maigre et affuté depuis son dixième anniversaire, c'est la bonne nouvelle du soir. L'autre c'est l'espagnol Rodriguez, que Mac Millan laisse sur le parquet pendant tout le dernier quart, et qui en douze minutes distribue huit assist, démontratn ainsi qu'il n'est pas champion du monde pour rien. Dixon, auteur de 15 pts en vingt minutes, a également montré un peu d'orgueil cette nuit, le reste de l'équipe, toujours handicapé par les blessures ( LaFrentz, Przybyla, et Miles qui sera finalement out pour toute la saison ), a démontré toutes les limites typiques dues à l'inexpérience. Les blazers ne peuvent toutefois que grandir, et même si cette semaine de déplacement commence bien mal, il suffirait de créer l'exploit à Cleveland cette nuit pour retrouver le sourire. Certes, il faudra auparavant que quelqu'un se dévoue pour pousser LeBron James dans l'escalier.

Ricky Davis a causé bien des misères aux Blazers

MINNESOTA - PORTLAND   101 - 89

PTS : DAVIS.R ( Min )   27

RBS : GARNETT ( Min )   13

ASS : RODRIGUEZ   8

Bilan   4V   4D

Publié dans devotionall

Commenter cet article