BAYROU, LE PRESIDENTISSIME, ET LA GRANDEUR

Publié le par DEVOTIONALL

Bayrou e explosé en plein vol. Pulvérisé. Atomisé. Comment peut-on prétendre devenir président de la République quand on ne se maitrise pas soi même, incapable de garder son sang-froid lorsque la raison d'Etat l'impose. S'il suffit d'un petit débat de début de soirée, pour les européennes, pour partir en vrille, comment imaginer que le bonhomme puisse saisir avec la ferme assurance qu'il convient, les rênes d'un pays toujours promt à s'enflammer?
Car oui, de la grandeur, il en faut pour gouverner, mon petit François. Et si besoin est, une bonne paire de talonnette peut faire l'affaire, à condition de proscrire les semelles compensées pour les photos de famille, surtout quand on partage sa vie avec une perche piémontaise.
Heureusement, de la grandeur, nous en avons à revendre, dans notre "nouvel second Empire".
Un présidentissime qui aboie au pied des tours de banlieue, toute presse dehors, qu'il va nettoyer au karscher la vermine, la racaille locale ( tremblez, jeunes impudents! )
Un présidentissime qui face à des pêcheurs en colère, qui sentent leur quotidien qui fout le camp pris dans une crise dont ils subissent de plein fouet l'incurie du capitalisme débridé, ne trouve rien de mieux que d'inviter ses interlocuteurs à descendre, pour une supposée "bagarre" de cour de récré.
Un même présidentissime qui interpelle avec tact les citoyens qui ne reconnaissent pas sa grandeur, et glisse malicieusement un "casse toi pauv' con" plein d'affection.
Un présidentissime qui taille en pièce son propre attaché de presse en visite officielle, quand la décorum prend une tournure qui ne lui sied guère...

Tu vois François, la grandeur, ça ne s'achète pas, ça se gagne à la sueur du front, certainement pas avec une polémique stérile ou un petit taquet quand un gamin te fait les poches.
François, si tu veux que la France vote pour toi, entame un karaoké en plein meeting socialiste, et en t'adressant à Segolène Royal, interprète ce tube d'Orelsan, tu sais, celui qui a été censuré ( Sale P... ).



PS : Le problème, c'est que les médias, par l'odeur du sang alléché....

PPS : Extrait du site de protection des rapaces au Pays-Basques :" Le comportement grégaire du vautour fauve est gage d’efficacité : la découverte d’un cadavre par un vautour attire très rapidement ses congénères à des distance considérables. "

Publié dans devotionall

Commenter cet article