Marvel Universe HS 3 : AVENGERS / INVADERS

Publié le par DEVOTIONALL

COMICS Corner :

Marvel Universe HS 3 : AVENGERS / INVADERS





Dans les années 70 Roy Thomas a eu une excellente idée : celle de créer un groupe de super héros dont les aventures se seraient normalement passées durant la seconde guerre mondiale. C’est ainsi que plus de quarante numéros durant, les lecteurs ont pu suivre le combat des INVADERS ( les Envahisseurs ) contre les forces de l’Axe, Hitler en tête. Les grands noms d’alors sont Namor, le Prince des mers, Captain America, produit de laboratoire pour combattre les allemands, ou encore The Human Torch, la première torche humaine, un androïde fruit du génie d’un savant, P.Horton. Pour racoler le jeune public, on adjoint vite deux jeunes pousses au groupe, avec Toro, une torche en miniature, et le célèbre Bucky, qui va devenir le side kick officiel de Captain America. Au programme, luttes incessantes contre les forces du mal, contre les superhéros nazis et les scientifiques fous en provenance de l’Allemagne, qui rêvent d’hégémonie et menacent directement les ricains sur leur sol. Mais les Envahisseurs ne survivront pas à la guerre, entre décès prématurés et retraites précoces. Cap finira en animation suspendue dans les eaux de l’Antarctique, Bucky périt dans une explosion en plein vol… alors comment se fait-il qu’on nous propose cette improbable rencontre entre ces derniers et nos AVENGERS à nous ?

Les Envahisseurs sont en pleine mission en Italie, à Montecassino, quand une brume mystérieuse les propulse directement à notre époque, New York 2008. Aveuglés par leur soif de justice, ils se méprennent sur ce qu’ils y découvrent et commencent par mettre la patée aux Thunderbolts, les agents gouvernementaux si controversés, puisqu’avant tout composés de vrais psychopathes ! Puis ce sera au tour des Vengeurs, donc, et du Shield emmené par Tony Starck, de s’y coller, avec toujours cette grande prudence, de ne pas interférer sur le cours de l’histoire, de ne pas changer l’ordre établi des choses, et avec cette grande douleur de revoir en action Steve Rogers, le grand Captain america, pourtant décédé récemment dans l’univers Marvel traditionnel. Expliqué ainsi, ça ressemble à un énième combat de brutes et à une autre de ces histoires parallèles alambiquées, et pourtant, on se laisse vite gagner par le charme du récit concocté par le duo expert en la matière, Alex Ross et Jim Krueger. Steve Sadowski fait un travail honnête aux crayonnés, et bénéficie d’une mise en couleur de tout respect. Bref, cette maxi série en douze épisodes, qui sera proposé au rythme de quatre par trimestre ( donc au final trois numéros de Marvel Universe HS ) démarre plutôt bien, est truffée d’action, et s’efforce de ne pas tomber dans l’incohérence totale, en y parvenant, pour l’instant. Une lecture vraiment agréable qui ravira les amateurs de paradoxes temporels, tout autant qu’un bon « Retour vers le futur » par exemple. (7/10)

Publié chez Panini comics, en kiosque en ce moment

Publié dans COMICS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article