LA GUERRE KREES / SKRULLS (Best of Marvel)

Publié le par DEVOTIONALL

COMICS Corner :

LA GUERRE KREES / SKRULLS (Best of Marvel / Panini )




Avec l’arrivée en France de « Secret Invasion », Panini a pensé justement de proposer dans sa collection « Best of » une vieille histoire des Vengeurs : THE KREE / SKRULL WAR. C’est en effet une brique de plus à apporter à la genèse de l’actuelle invasion skrull ; y est narré le conflit galactique entre ces deux races antagonistes et militaires, après des siècles de tension qui ne sont pas sans rappeler la Guerre Froide de l’époque. Les deux empires finissent par porter leurs regards sur notre planète, ou vit selon eux une autre race, capable de contrecarrer leurs desseins expansionnistes, et donc qu’il faut extirper ou dominer. Bien sur, c’est mal connaître nos amis Vengeurs, qui vont vite les faire déchanter.

Bien entendu, la complexité de la trame semble aujourd’hui quelque peu dépassée, et une lecture approfondie ne masquera guère les ingénuités de l’époque, que les lecteurs les plus jeunes n’apprécieront peut être pas. Toutefois il s’agit là d’un pan historique de l’histoire de la Marvel, qui contient les germes de l’évolution future de nos chers comics. Roy Thomas, le scénariste, a admis avec le temps que cette saga était née sans vraie plan directeur, et d’ailleurs elle fut en partie improvisée, épisode après épisode, ce qui explique que les premiers d’entre eux semblent juste un prétexte pour de nouvelles aventures des Vengeurs, et ne laissent rien ( ou très peu ) présager de la suite. Ce qui n’enlève rien au rythme soutenu et aux crayonnés plaisants de Sal Buscema ( un monument ) et ensuite de Neal Adams ( un virtuose ) et enfin de John Buscema, maître en classicisme devant l’eternel. Que voulez-vous donc : de l’aventure, des extra terrestres, des combats, de l’humour ( si vous n’avez pas compris les allusions aux skrulls changés en vache, durant « Secret invasion », vous allez avoir la réponse ici. Une offense qui laissera des traces par la suite, croyez moi ! ), si ce n’était le prix de l’ouvrage, qui n’incitera guère les moins fortunés à se laisser tenter ( amis de Panini, trop d’ouvrage entre 20 et 30 euros, pas assez de spéciaux et de volumes moins luxueux, mais plus abordables ! ). Pour ceux qui peuvent le faire et sont un peu nostalgiques, sortez la carte bleue ! (7/10)

Publié dans COMICS

Commenter cet article