X MEN 3

Publié le par Devotionall

Le problème, à la base, avec les X men, est de double nature.

D'un coté le public intello-gauchiste qui se repait des films de Fassbinder et du cinéma d'art et d'essai thailandais : public qui tire à boulets rouges sur les films de la Marvel sans même daigner se déplacer dans les salles.

De l'autre les nerds accros au comics, qui percent leurs poussées acnéïques en signe de désespoir, sans comprendre que l'adaptation d'un support comics au grand ecran necessite forcément certaines libertés artistiques avec le sacro saint texte mutant publié chaque mois.

Ceux qui souhaitent juste se divertir avec un film bien ficelé, même si de science fiction, aux effets spéciaux assez souvent réussis, ont rendez vous dans les salles obscures pour ce troisième volet des hommes X. Plus axé sur la cérébralité dans sa première partie, introduisant de nouveaux personages ( The Beast est assez réussi, Callisto presque méconniassable ), osant Phénix prédatrice sexuelle au bord du viol avec wolverine, le volume 3 est dans l'ensemble fort divertissant et truffé de bons moments. On a du mal à fermer les yeux sur les Archangel traversant une baie vitrée sans se procurer la moindre égratignure sur le corps, mais on apprécie à coup sur l'introduction du personnage, qui est dès la première minute à l'ecran mieux caractérisé qu'en trente ans de comics. Et la scène finale du film, avec un magneto reconverti en vieux débri frustré ( sans son casque décidement ridicule, pensez y pour le prochain volume... ) nous amène tout simplement à attendre le 4° épisode, du genre le retour de la revanche de la lutte finale. Cela dit, si c'est pour nous fornir une suite aussi réussie, je me laisserais bien tenter par une autre sortie au cinéma.

X MEN 3, une bonne heure et demie de plaisir à la Marvel . Recommandé

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article