GREEN LANTERN : The Sinestro Corps War

Publié le par DEVOTIONALL

COMICS Corner :

GREEN LANTERN : THE SINESTRO CORPS WAR (TPB / DC)




Je sais avec certitude que la plupart des lecteurs de cette chronique du dimanche sont des lecteurs exigeants de la Marvel, mais beaucoup moins intéressés par ce qui se passe du coté de DC. Ils ont donc toutes les chances d’avoir perdu la récente SINESTRO CORPS WAR. La guerre du corps de Sinestro. Qui fait écho ( comme un double maléfique ) au Corps des Green Lantern, ces « shérifs » de l’espace dotés d’un anneau vert pouvant réaliser leurs désirs, et qui est aussi une formidable arme surpuissante pour faire établir la justice. Parmi ceux-ci, citons bien sur Hal Jordan, Kyle Rayner, John Stewart ou encore Guy Gardner, quatre terriens qui ont tous reçu cet immense privilège et ce lourd fardeau. Dans le camp d’en face, Sinestro ( dépeint sous les traites d'Adolph Hitler ) , ancienne lanterne et instructeur de Hal, aujourd’hui suppôt du mal et instigateur de la création d’un corps opposé, celui des « Yellow Lantern », les « jaunes », couleur qui neutralise les pouvoirs des Green Lantern et qui symbolise la peur primordiale, celle que Sinestro veut utiliser pour refaçonner le cosmos à son image.

Et il n’est pas seul, il s’est diablement bien entouré ! On trouve entre autres l’Anti Monitor, Superboy-Prime, ou encore Parallax. Les lecteurs de Dc apprécieront ; pour les autres, ce sont quelques unes des grandes figures les plus redoutables, et le conflit va exploser dans toute sa rage et sa cruauté. Nous sommes là proches des grandes sagas cosmiques à la Starlin, le coté « philosophie zen » en moins, et avec plus d’action ( d’ailleurs parfois confuse ) et d’explosions. Sinestro pourra t’il s’emparer de notre planète, qui est aussi le centre du multivers sur lequel repose bonne partie de la cosmogonie DC ? Les gardiens de Oa ( la planète base des GL ) vont-ils devoir autoriser l’impensable pour faire triompher le corps de nos héros ( c'est-à-dire leur permettre la force létale ) ? Geoff Johns maitrise bien entendu l’univers DC sur le bout des doigts, et orchestre toute cette bataille avec la dextérité qu’ont les passionnés dans ce qu’ils font, et nous met l’eau à la bouche pour ce qui est des prochains rebondissements ( les anneaux noirs, The blackest night… ). Coté dessins Reis et Van Sciver sont tous les deux, dans leur genre, d’habiles artistes qui offrent un travail de qualité et souvent saisissant et spectaculaire. Dommage que certaines des parties de ce grand crossover ( celles publiées sur le titre "Green Lantern corps" ) sont là par contre bâclées par des tâcherons de passage, et ont un scénario parfois taillé à la hache, sans subtilité. Une longue et belle aventure cosmique qui pourra sembler déroutante pour le non initié, mais qui a été définie par Dan Di Dio ( grand manitou de chez DC ) comme la réalisation la plus importante de l’année de sa maison d’édition. On peut y croire… (7,5/10)

Publié dans COMICS

Commenter cet article