Camping

Publié le par Devotionall

Continuons notre petit tour d'horizon de la comédie française et passons briévement en revue le dernier petit nanard en date, "Camping", qui a le (dé)mérite de proposer Frank Dubosc dans un des roles titres.

Dès les premières lignes du synopsis, et à plus forte raison dès les premières images, il convient de le souligner : non, il ne s'agit pas du quatrième volet des Bronzés, qui en flagrant manque d'inspiration après un troisième volet assez décevant, serait revenus nous casser les pieds. Pas de Jean Paul Dus ou de Popeye, mais un certain Chirac ( le Dubosc en question ) aussi immature qu'irritant. Rarement nous aurons vu au cinéma un acteur aussi efféminé dans ses postures nous faire le coup du dragueur impénitent de campings franchouillard. Dubosc, un homo qui ne s'assume pas (encore) ? Le vieux monsieur à la voix de Robocop c'est Claude Brasseur, qui au crépuscule de sa carrière, sera tristement passé par la sortie de secours, sans saluer. On y retrouve aussi Lanvin, qui réussit l'étonnant exploit de présenter durant 1 heure 30 durant une seule expression, et de nous confirmer qu'il est aussi à l'aise dans ce genre de comédie que ne l'était Virenque dans les arrivées massives au sprint, en début de Tour de France. Reste Mathilde Seigner, qui a d'ailleurs l'aimable idée de nous montrer et les nichons et le postérieur ( lors de gags honteusement populistes ) bien que nous peinons à l'imaginer mariée, comme veut le faire croire ce film, à un inconsistant Antoine Dulery.

Alors quoi? Que dire de ce film, si ce n'est qu'il vient encore de porter un bien mauvais coup aux entrées en salle, et constitue une formidable publicité pour le téléchargement sur Emule : ne pas avoir à débourser huit euros pour un tel minestrone est finalement la meilleure nouvelle en soi. Je ne m'étendrais pas sur le fin du film, que même un idiot trépané et belge pourrait largement anticiper après une petite dizaine de minute.

Camping, le film qui saura vous faire préferer l'hôtel, définitivement.

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zezette 17/05/2006 20:46

heu c pas jean paul dus mais jean claude dus...