TAPIE AU THEATRE / DISCO 2000 ( Aucun rapport... )

Publié le par DEVOTIONALL

Bon, vous aussi vous en avez marre d'une France où le service public devient peu à peu Télé Pouvoir, et où le Prince de nos contrées ( Sarko 1° ) offre un prime time effarant à ses sujets, une maigre pièce de boulevard remaniée à l'emporte pièce par un sombre histrion autrefois spécialisé dans la perdition de salariés, expédiés sans remords vers la misère du chômage? Oui, je veux bien sur parler de Nanard, Tapie le revenant, qui après avoir reçu des dommages et intérêts indécents de la part de la cour et de ses juges ( affaire du Crédit Lyonnais ) a eu l'offrande ultime de pouvoir régler ses comptes en direct à la tv un soir de fête, en glissant dans le texte de la pièce qu'il joue des allusions à peine voilées à ses pires ennemis. Certes, le cabotin est aussi peu crédible en acteur qu'il est honnête dans la vraie vie, et l'audience n'a pas suivie. Mais tout de même, nous marchons sur la tête, et ça ne semble plus choquer personne.... Vous l'aurez compris, je ne porte pas Tapie dans mon coeur. Nous ne devons pas vivre dans la même société, au niveau des valeurs. Sa seule existence me provoque un malaise vagal persistant, des plus déplaisants.

Allez, histoire de se remettre, un morceau célèbre ( Disco 2000 de Pulp ) décliné en deux versions. A vous de me dire celui que vous préférez. Tout d'abord la version festive, le mix qui tue sur les dance floors, avec le "Motiv 8 mix"


En face, la version de Nick Cave, toujours aussi joyeux, avec sa voix caverneuse :



Nick Cave, que je verrais bien en barde de la fin de nos illusions, de ce régime pourri.

Publié dans devotionall

Commenter cet article