METALLICA : Death magnetic

Publié le par DEVOTIONALL

CD OF THE WEEK

Chaque lundi, l'album le plus attendu de la semaine, ou le meilleur, c'est au choix. A vingt euros le cd, autant savoir ce qui vous attend...

METALLICA : Death magnetic


Ne sous estimez pas la puissance du Trash métal. Des guitares acérées qui vous torturent les oreilles comme autant de tronçonneuses folles, les amplis à fond la caisse. C’est que ça a l’air facile, de jouer ce type de musique, quand on crée soi même des larsens et des riffs sans même savoir quelle corde pincer, juste pour le fun. Mais tout ça ne répond pas à la question : comment METALLICA a pu vendre plus de 100 millions d’albums depuis 1981 et est devenu « 4° personnalité musicale » mondiale aux yeux des américains. Death Magnetic, le nouvel album qui a déjà obtenu la première place des ventes de par chez nous, est encore une fois un semblant de réponse, taillé tout dans la puissance et le bruit, agressif et cuirassé à souhait, avec des titres fleuves ( 6/7 minutes ) qui se ressemblent, à une écoute distraite, mais qui suintent l’énergie et l’ozone ( du courant électrique ). Oubliée la polémique des années 2000, quand le groupe avait entamé une ridicule croisade contre Napster et le téléchargement illégal, défendant ainsi de petits intérêts de chapelle après avoir incarné la rébellion et l’anticonformisme pendant si longtemps. Cette fois les titres étaient en écoute intégrale sur le site officiel, ce qui revient à les offrir grâce à des logiciels malins comme Audacity, par exemple. Bonne surprise, des morceaux comme « That was just your life » ou encore « My apocalypse » déchirent bien le voile du doute et font vibrer surement vos caissons de basse. La machine de guerre est en route, et déroule dans toute sa puissance. Seulement, on regrettera que derrière tout ce fracas, il y ait quand même peu de mélodie, pas assez de raison pour garder tout ce bruit en tête. Hetfield continue de gueuler sans retenue et sans grande variété, Hammet découpe à la guitare comme un boucher au couteau, c’est du Metallica renfloué et retrouvé, au niveau de la crédibilité rock ( Load / Reload furent deurs fours à ce niveau… ) mais pas encore enlevé ou inspiré. Mais bon sang que ça fait du bruit ; c’est vos voisins retraités qui vont adorer… (6/10)


Pochette dégueu, quand même...

Publié dans MUSIC

Commenter cet article