DROIT AU LOGEMENT : Pas de tentes et une amende!

Publié le par DEVOTIONALL

VU SUR LE NET (Malheureusement)

Le droit au logement? Des tentes! Et encore...

Chaque mercredi, le pire du pire est sur le net. On a lu pour vous, on en reparle ici.

 

Vous n'avez pas honte, parfois, d'être français? C'est que vous ne suivez pas forcément l'actualité, alors...

 

L'association Droit au logement et les enfants de Don Quichotte ont écopé de peines bien différentes, hier, par le tribunal de police de Paris. Le Dal comparaissait pour avoir dressé un campement de mal-logés rue de la Banque d'octobre à décembre 2007. Un accord de relogement pour les familles avait été trouvé entre le Dal et l'Etat le 14 décembre. L'asso est aujourd'hui punie pour avoir "embarrassé la voie publique en y laissant des objets" (article R 644-2 du code pénal), les tentes donc. Celles-ci sont confisquées et la somme à verser est rondelette, 12000 euros ! "Faute d'avoir découragé les mal-logés par la répression policière, l'Etat tente aujourd'hui de couler financièrement l'association qui les a soutenus", a estimé le Dal dans un communiqué.

Jugé pour les mêmes faits, l'installation d'un campement sur le parvis de Notre-Dame, le 15 décembre 2007, les enfants de Don Quichotte perdent leurs tentes, mais pas d'argent. "S'ils font ça pour diviser les associations, on fera appel par solidarité avec le Dal", assure Jean-Baptiste Legrand, président de l'asso.

Après une telle décision de justice, punir pour des tentes disposées dans la rue, quid des nombreux SDF installés dans ces abris de fortunes ?

 

Certes, un bon fonctionnaire ne devrait pas baisser les bras, et avouer son sentiment négatif pour la nationnalité ou la patrie. Justement, c'est là que ça devient intéréssant. Pour ma part, je crois que la France et son aura merveilleuse de pays acceuillant et libre, ce n'est pas cette situation ubuesque, où des gens font leur maximum pour donner un misérable toit à ceux qui n'en ont pas, et sont condamnés comme de vulgaires criminels, pendant que de haut décideurs, au niveau politique et économique, entrainent le pays dans une ruine sans fin, et saccagent impunément les ressources de la France. Et si le devoir de l'administration française était justement de se rébeller devant un état des lieus aussi sinistre?

 

Si en plus ils abritent des africains, alors là non...

La France qui nous fait honte:

Celle où les gens dorment dehors, dans des tentes de fortune.

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article