X-MEN : The Dark Phoenix Saga

Publié le par DEVOTIONALL

COMICS Corner :

X-MEN : THE DARK PHOENIX SAGA ( TPB / Marvel )

Aux States, on trouve sur certains comics : « Nuff said », une façon de dire «  Tout est dit, vous avez besoin qu’on en rajoute ? ». C’est ce que nous pourrions dire, après vous avoir récité tour à tour : Byrne, Claremont, Phoenix noir. Nuff said. Chris Claremont, c’est le démiurge des incroyables X-Men, l’homme qui sortit de l’anonymat la série pour en faire le titre le plus vendu de la Marvel. Une science formidable du récit, des trames et sous trames en abondance, un vaste soap opéra mutant qui culmina probablement avec cette saga du Phoenix noir. John Byrne est son dessinateur fétiche sur la série, probablement le grand nom du genre dans les 80’s, chacune de ses planches sur le titre mutant étant là indiscutable, les traits précis et expressifs, lumineux. Reste le Black Phoenix, un des grands moments de la mythologie X-men, que chaque fan digne de ce nom se doit de connaître sur le bout des doigts.

Jean Grey, la gentille télépathe et télékinesiste des X-men, jolie semi potiche aux bras de Scott « Cyclope » Summers, est devenu un des personnages les plus puissants du cosmos suite à un retour tragique de l’espace du groupe mutant. En se sacrifiant pour sauver ses camarades d’une mort certaine, Jean a été transformé en quelque chose d’autre, une force de la nature l’habite désormais : c’est le Phoenix. Sous l’impulsion de Jason Wyngarde, alias Mastermind, le roi de l’illusion, qui œuvre pour le Club des Damnés ( un club select qui désire gouverner le monde et qui a une prédilection pour les tenues sado maso ), Jean bascule lentement et inexorablement vers le mal, et se laisse dévorer par son coté obscur, d’où l’émergence du Phoenix Noir, qui va bientôt aller jusqu’à détruire un système solaire en entier, et souhaiter en faire de même avec notre planète. Vous l’aurez deviné… seule la mort pourrait bien arrêter Jean dans sa folie destructrice. Sortez vos mouchoirs, et prenez donc une leçon : de l’art d’articuler un récit, d’entretenir le pathos, de créer un comic book , un vrai, sériel et jamais banal. Une des pierres angulaires de toute la Marvel, un chef d’œuvre qui bien que daté, se lit et se relit avec toujours autant de plaisir. (8,5/10)


Disponible sur amazon.fr à moins de dix euros

EN VF, sur les intégrales X-men, Panini Comics
Ou dans vos très vieux Special Strange, souvenirs souvenirs!

Publié dans COMICS

Commenter cet article