BIENVENUE CHEZ LES CHTITES COQUINES

Publié le par DEVOTIONALL

ATTENTION : Cette chronique n'est pas pour toi, qui n'a pas atteint l'âge majeur de 18 ans. Certes tu ne m'a pas attendu pour télécharger des vidéos porno à l'insu de tes parents, sur le net. Mais tu n'as pas le droit et tu brûleras vraissemblablement en enfer pour tout cela. Pour les autres, sachez que vous ne pourrez pas voir ce film avec votre carte Ugc illimité. Ces messieurs sont trop sectaires...

Les films X ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de réaliser un pastiche d’une œuvre classique. Cela regorge de titres hilarants et explicites, de « Les visiteuses » à « Anus Potter ». En ce mois de juin dernier, Fabien Lafait, le spécialiste français du genre a proposé un nouveau film qui va de suite vous évoquer quelque chose : BIENVENUE CHEZ LES CHTITES (coquines ) avec en sous titre sur la jaquette du dvd : Sortez vos biloutes. Pour ce film, l’équipe s’est rendu à Bergues, la ville immortalisé dans le film de Danny Boon, et y a tourné des scènes moins drôles mais forcément plus piquantes. Les dialogues sont censés être dans un dialecte chti approximatif, mais la plupart de ce qu’on y entend est absolument improbable, malgré les efforts de Sébastien Barrio en ce sens. Le script est un peu différent, il a fallu adapter librement :
Antoine Pignole est marié à Eva, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, il prévoit de partir en vacances aux Canaries. Mais les attentats terroristes, les grèves à répétition et les hôtels bondés sur la côte le contraignent à choisir comme destination le Nord. Pour sa femme, le Nord c’est l’horreur. Alors, il ira seul en vacances. A sa grande surprise, il découvre un endroit ravissant, des gens chaleureux et des femmes très accueillantes… Il va se faire un ami, Sebastien, le cuisinier de l’hôtel, avec lequel il va faire le tour de toutes les Ch’tites coquines de la région.

Tony Carrera tient la vedette d’un bout à l’autre ( sans jeu de mot ) et parmi les meilleurs scènes, notons Eva Karera et son nez à la Cléopâtre, Lou Charmelle qui joue vraiment très mal, ou encore Vicky Vicci en gérante de baraque à frites, qui s’en sort avec les honneurs, ce qui est compréhensible pour une fille de…Cambrai. C’est Cecilia Véga qui décroche les lauriers en chtite volage dans ce film, où on déplorera quand même que le dialecte chti n’ait pas été exploité complètement. On aurait vraiment pu s’éclater de rire mais il faut croire que ce n’était pas indispensable pour le réalisateur. Au final un bon porno sympa avec de bonnes scènes croustillantes et de l’humour, mais qui ne vas assez loin dans la comédie et dans le décalé ; il y avait tellement à faire en ce sens ! De là à atteindre les 20 millions de DVD, il ne faut pas pousser quand même. Cela dit, c'est toujours agréable de voir que le flambeau du X festif et à scénario, celui des Barny et des Ricaud, continue de se transmettre, même en cette ère de gonzos et autres boucheries sanguignolentes. Rien que pour ça un bon point. (6,5/10)

 


Publié dans AU CINE CE SOIR

Commenter cet article

Yaneck 26/07/2008 11:37

Mine de rien, ça a l'air marrant et sympa....

Tommawack 08/07/2008 19:38

Bien sûr que non, pas besoin de films, je pratiquais déjà assidûment à l'époque... (à 7 ans on m'appelait le Rocco-boy...)Je sais, je sais...    

DEVOTIONALL 07/07/2008 23:55

Précisons que pendant que vous et vous passions notre jeunesse devant Croque Vacances et Goldorack, Tommawack s'extasiait devant Brigitte Lahaie et les bons vieux prono à la française. Une passion qui date de loin...

Tommawack 07/07/2008 23:12

Marre de la pornographie, j'espère ne pas trop entendre parler de toutes ces saletés quand on se verra, je ne pensais vraiment pas que tu étais comme cela...Petit obsédé, va !