THE DEATH OF CAPTAIN AMERICA (TPB vol.1)

Publié le par DEVOTIONALL

Les comics sont des révélateurs de notre temps. A travers nos superheros de papier, ce sont les peurs, les rêves, les fantasmes de millions d’américains, de nos civilisations occidentales, qui sont mises en scène. Certains personnages sont plus que cela, ils sont des icones, des indicateurs précieux sur l’évolution de notre société. Alors qu’en est-il de l’Amérique, autrefois terre de toutes les possibilités et de la lutte pour la démocratie, aujourd’hui gangrénée par un libéralisme sauvage et une peur diffuse entretenue par la dynastie Bush, père et fils, au nom du pur profit ? CAPTAIN AMERICA, le porte drapeau des américains, va nous renseigner de manière éloquente : il a été assassiné ! Steve Rogers, l’homme sous le masque, est mort ! Et pas au combat, nimbé de gloire. Non, il a été pris comme cible par un sniper, puis achevé à bout portant par celle qu’il aime, et ce sur les marches d’un tribunal. C’est que Steve devait se défendre, après avoir soutenu le clan anti gouvernemental, à l’issue de la superbe saga « Civil war ». Captain America a vécu pour ses idéaux, et il en est logiquement mort, après avoir entretenu la flamme en vain, des années durant. Le sang qui s’écoule sur les marches du tribunal, c’est la sève de nos rêves, qui nous fuient jour après jour. Brubaker est excellent et pond ici un récit qui a obtenu le prestigieux Eisner Award, plein de rebondissement et qui met en scène tout une sarabande de personnages ( Winter Soldier, Crâne rouge, Crossbones, Faustus…) aux prises avec les jeux de l’amour, de la trahison et du pouvoir. Steve Epting est en pleine maturité artistique, et ses crayonnés sont tout bonnement remarquables. Bref, un TPB qui pourrait bien être une de vos lectures incontournables sur les plages brûlantes de France et de Navarre, cet été. (7,5/10)


Sur amazon.fr à moins de douze euros!
Contient Captain America 25-30

Publié dans COMICS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article