DC big books - GREEN LANTERN (ION)

Publié le par DEVOTIONALL

Kyle Rainer est devenu membre du corps des Green Lantern lorsque le plus célèbre d’entre eux, le terrien Hal Jordan, a pété un câble et a basculé du coté obscur de son âme. Depuis il a accompli beaucoup de chemin, sauvant même le corps tout entier de la disparition définitive, et en acquérant un nouveau pouvoir incommensurable, qui est venu s’ajouter aux pouvoirs que lui confèrent son statut de « Green lantern ». A la mort de Jade, sa petite amie ( troisième petit amie à décéder, Kyle porte la poisse…), il est investi des super pouvoirs de celle-ci et devient donc quelque chose de plus, le tout puissant ION, nouveau stade de l’évolution des surhommes de l’espace. Mais voilà, effet secondaire de ce surplus, ou pas, Kyle a d’étranges sensations dans la tête, semble perdre la boussole, et on l’aperçoit dans l’espace en train de ravager des mondes entiers alors qu’il est censé être sur Terre. S’est il dédoublé ? Est il devenu résolument fou ? Ou est il simplement victime des machinations d’un de ses ennemis, qui cherche  à travers lui à atteindre le corps des Green Lantern lui-même ? Les réponses sont dans ce gros volume qui regroupe les douze épisodes de la maxi série ION, de chez DC comics. Le tout sous forme d’un beau « Monster », cette collection à gros volume de chez Panini comics. Les pages sont de qualité un peu plus « cheap » mais c’est la seule solution pour limiter la dépense, encore qu’à 29 euros, il faut y penser à deux fois avant de se lancer dans l’achat ! Ron Marz, un des spécialistes des sagas cosmiques, tisse là un récit sympa et sans faille, même si sans non plus rien de révolutionnaire. Aux dessins, Greg Tocchini assure avec son style en apparence un peu brouillon et flou, mais qui au final tient toujours la route et se révèle assez agréable. Par contre, ses successeurs, qui lui prêtent main forte dans la seconde partie de l’ouvrage, n’ont pas toujours ses qualités et le graphisme n’y gagne pas au change. Ce Monster n’a rien d’incontournable mais il est un avant goût de ce qui nous attend bientôt, avec la grande saga « Sinestro corps » qui va bouleverser l’existence des « Green Lantern ». On peut toutefois le recommander sans risque de se tromper à tous les fans de ce type de personnage, et préciser que l’aventure est nettement abordable, même par ceux qui connaissent bien peu l’univers DC. Une bonne chance pour tenter les nouveaux lecteurs. (6,5/10)


Kyle Rayner devient ION

Publié dans COMICS

Commenter cet article

Yaneck 26/07/2008 11:44

Tout cela me rappelle Captain Marvel Vol.3, chez Marvel, et ses problèmes de conscience cosmique...