EURO 2008 : Tout le monde dehors?

Publié le par DEVOTIONALL

Si je dois commenter le début de cet Euro, pour ce qui concerne l’Italie, j’aurais bien du mal à ne pas évoquer ma déception, et à employer certains adjectifs comme « pathétique » ou encore « ridicule ». La gifle contre les hollandais n’a donc pas suffit, voilà qu’il faut se contenter d’un modeste nul contre les roumains. Une équipe pourtant loin d’être brillante, apte surtout à faire déjouer, avec dans le rôle de chef d’orchestre ce cocaïnomane de Mutu que j’exècre. La squadra a très mal jouée, sans inspiration, avec une défense friable et fragile, un milieu sans tonus, et un Toni à mille lieues d’être à son meilleur niveau. Mais je toucherai aussi un mot de l’arbitrage. Après un premier but batave entaché d’un hors jeu macroscopique, un but valable refusé contre les roumains, et un pénalty accordé à ces mêmes joueurs qu’il faut bien définir de «  extrêmement généreux » pour rester poli, il me vient cette remarque : S’il la présence de l’Italie n’était pas souhaitée à cet Euro, il suffisait de le dire auparavant. On est proche du scandaleux, même si cela n’excuse pas la passivité et l’indigence du jeu italien en ce moment, ni les choix tordus et défaillants de Donadoni, en cruelle panne de charisme et d’inspiration.

Et n’allez pas penser que la déroute des français contre les Pays Bas puisse vraiment me rendre un soupçon de sourire. Enfin, si, quand même… Ne serait ce que pour faire taire nombre d’idiots profonds qui m’avaient sérieusement ennuyé avec leur « 1/2/3 zéro » de cette semaine. Je vais donc pouvoir lancer une version longue, jusque 4, à leur destination. Le gros problème dans cette histoire, c’est que si les hollandais offrent la victoire aux roumains ( ou si ceux-ci s’imposent par leur propre talent ) la rencontre entre Italie et France sera totalement inutile. On appelle ça une « torta » en italien, un gros gâteau, quand tout le monde est d’accord avant le match. Il y a 4 ans l’Italie fut éliminée à cause de cela, une combine nordique entre suédois et danois.

En attendant, chapeau ces hollandais ! Et Donadoni, comme Domenech, vont bientôt grossir les rangs de l’anpe…


Il est déjà loin ce temps là....

Publié dans CALCIO

Commenter cet article