COMMENT ON ACHETE LA PAIX SOCIALE

Publié le par DEVOTIONALL

La France serait un pays civilisé, où il ferait bon vivre. C’est ce qu’on raconte, très (trop ?) souvent. Je ne suis pas imbécile au point de ne pas me rendre compte des avantages que consentent la nationalité et la résidence françaises. C’est évident, pour tout le monde. Mais parfois, pour pouvoir comprendre l’état de délitement ( ça veut dire que ça va très mal, pour les incultes ) d’un pays, un bond en arrière n’est pas une si mauvaise idée. Projetons nous donc une vingtaine d’année en arrière, au cœur des années 80, quand les Depeche Mode chantaient « Shake the disease » et Axel Bauer voguait sur son « Cargo de nuit ». A l’époque, il n’existait pas de RMI pour acheter la paix sociale et permettre aux plus démunis de survivre avec 420 euros par mois dans des logements insalubres financés par la Caf. Toujours à cette époque, Coluche n’avait pas encore ( et les premières années furent loin d’être aussi glorieuses que de nos jours ) lancé les Restos du Cœur, qui permettent depuis à des millions d’estomac de se remplir chaque hiver. Imaginez donc, l’espace d’un instant, une France où l’hiver prochain, allez disons juste pour un trimestre, le Rmi n’est plus versé et les Restos du Cœur restent clos. Imaginez juste un instant ceci, et vous comprendrez que la France serait à feu et à sang, dès la fin du premier mois. Et pourtant, il y a donc une grosse vingtaine d’année ( nous ne parlons pas de la Préhistoire… c’est encore très récent, finalement ) les français survivaient sans ces artifices, et Mitterrand nous promettaient des jours meilleurs, avec un peu de patience. Aujourd’hui la misère est omniprésente, mais savamment dissimulées derrière des artifices fiscaux et sociaux, qui permettent aux gouvernement successifs d’éviter un embrasement général, partout dans le pays. Vivement le litre d’essence à trois euros et la baguette à deux. Mais qu’attendent donc les français ?


Merci qui?
Ou comment acheter la paix sociale.

Publié dans devotionall

Commenter cet article

Sauce Tomate 02/06/2008 07:03

Et ce n'est pas le RMI le fond du problème, comme tu le sous-entend. C'est la non-répartition égalitaire des richesses dans ce pays.

DEVOTIONALL 02/06/2008 10:09


En fait je ne dis pas que le RMI est le fond du problème : juster que c'est une des armes du gouvernement pour nier et réfuter la grave crise sociale du pays. Si d'un coté le RMI aide tant de gens
à survivre, c'est aussi ce que j'appelle le "don qui achéte la paix sociale". On aurait pas coupé la tête du roi si le RMI existait en 1789...


Sauce Tomate 02/06/2008 07:01

Qu'attendent les Français? Ils attendaient Sarkozy et ils l'ont eu dans le cul bien profond. Alors maintenant ils ont du mal à le bouger, ce cul, parce qu'il leur fait mal, trèèèès mal. Celui qui s'est augmenté de 172% alors qu'il gagnait déjà 11000 euros mensuels, qui se dort au Fouquet's et se balade sur le yacht Bolloré se fout royalement que le litre d'essence passe à 3 euros et la baguette à deux. Il aura toujours très largement de quoi se les payer. Lui et 3 de ses générations descendantes.