THE TINDERSTICKS "The hungry saw"

Publié le par DEVOTIONALL

Les TINDERSTICKS sont de retour, après 5 ans d’absence bien longues, avec "The hungry saw". Ce n’est finalement pas si grave, tant ce groupe semble de toutes manières insensible à la marche du temps et des modes qui passent. Je me souviens de leur performance live à Saint-Quentin, dans le théâtre communal. En complets élégants et cravates de rigueur, la voix de Stuart Staple lourde de nicotine et de classe innée, dans une ambiance de clubs privés à l’américaine, parcouru de volutes de fumée, ils avaient délivré une prestation maîtrisée, avec ce détachement et ce savoir-faire bluffant qui vous hypnotise du début à la fin du concert. Ce qui pense que le romantisme est le plus cadeau que Dieu ait pu faire à l’art, sont tous des fans des Tindersticks. Leur musique est mélancolie pure, un superbe paysage urbain guetté à travers la vitre, par un jour de froid crachin. Pour ce retour tant attendu, Staple fait de l’amour le thème central de son œuvre, et les sentiments, les histoires qui se défont et se nouent sont la toile de fond d’un nouveau disque pourtant enregistré avec seulement une partie du groupe originel, le tout dans un studio du Limousin ! « All the love », « Yesterday tomorrow » sont des exemples de ces morceaux brillants qui fonctionnent comme de petites étoiles dans le nuit, et qui sont longs à s’éteindre dans votre esprit. Avec des intermèdes comme « E Type » pour les moments les plus enjoués et entraînants. Les artistes les plus raffinés de l’Angleterre sont donc de retour sur la place. L’occasion pour nombre d’imitateurs et de petits groupes sans envergure de prendre une bonne leçon, et pour nous d’ajouter un beau disque de plus à ce printemps. (7/10)




Publié dans MUSIC

Commenter cet article