POUR UN MONDE MEILLEUR ?

Publié le par DEVOTIONALL

Pour montrer fortement et clairement leur opposition à la dictature chinoise, durant les Jeux de Pékin, les sportifs français s’étaient mis d’accord sur un geste symbolique osé et vraiment culotté, qui allait marquer d’une pierre blanche l’histoire de la contestation politique : porter un badge avec la mention « Pour un monde meilleur » ! Je crois que se rendre en Chine avec un bon gros smiley de l’époque « Confettis – Aciiiide » aurait encore été plus utile, mais à chacun ses peurs et sa pleutrerie. Cela dit pas de regrets : le comité olympique s’est chargé de rappeler les français à l’ordre : pas de manifestation politique de quelque sorte que ce soit, interdiction formelle de porter ce badge durant les JO. Ce qui fait qu’au final, ces Jeux auront donc un seul grand intérêt. Celui de nous montrer qui parmi les sportifs engagés, méritent aussi l’appellation d’individus, de citoyens, d’être humain doté de conscience et d’esprit critique et politique. Puisque le grand barnum du sport ira tout de même se prostituer à Pékin, nous sommes en droit d’attendre, de la part de certains concurrents, des gestes forts, des réactions salutaires face à l’apathie coupable qui règne en ces temps de soumission économique. Aurons nous un grand nom de l’Athlétisme qui monte sur le podium et refuse la médaille, ou arbore un drapeau tibétain ? Aurons nous un champion olympique quelconque qui invitera la Presse pour un entretien dans les geôles chinoises à la recherche des prisonniers politiques ou simplement d’opinion ? Aurons nous de ces messages forts, en direct, de ces prises de position salutaires et décidées, à la fin des épreuves, au nez et à la barbe des recommandations frileuses de Rogge, l’homme qui vendit les JO pour de juteux contrats, et sur la misérable promesse d’efforts improbables, comme si les chinois avaient pu sérieusement avoir l’idée saugrenue d’atténuer leur dictature en échange de ces grands jeux du cirque, dont l’architecture même repose sur des sommes colossales, et la morale sur un axiome simple : qui paye fait ce qui lui plait. En attendant L’équipe magazine a déjà fait posé les premiers courageux d’entre les sportifs, avec les photos d’opposants au régime, actuellement emprisonnés. Un début à souligner, comme quoi il reste encore une lueur d’espoir. Quand à nous, le boycott de toutes les merdes chinoises à bas prix faîtes par des gamins de dix ans au terme de journées de travail de quinze heures s’impose. Si vous le pouvez, éviter le lugubre « made in china », en plus vous retrouverez le goût de la qualité et des choses bien faîtes…


Et la le vert, ça symbolise que je vais vomir...

Publié dans devotionall

Commenter cet article

Tommawack 20/04/2008 18:52

Oui, encore une belle histoire à gerber...En parlant de ça j'espere que toi ça va. Je sais pas encore pour mes congès, je te fais signe dès que je sais...Ciao 

Geo 18/04/2008 12:16

Bah il est pas avec la délégation du Lichtenstein Douillet ?