CIAO ITALIA : Le voyage de ManuX ( par lui même )

Publié le par DEVOTIONALL

Un retour ce mercredi, dans tous les sens du termes...

CIAO ITALIA : L'Italie de A à Z par ManuX


undefined


Episode 6 : V comme VIAGGIO ( Voyage en italien )


J’évoque souvent dans cette rubrique mes parfums d’Italie, mes émotions brutes, mes pensées premières…Flâner dans ce merveilleux pays est comme courtiser une belle femme : vous êtes comme transporté d’Amour, vous brûlez de fièvre à l’idée de capturer le moindre de ses détails, vous frémissez à l’odeur embaumante de moments partagés en sa compagnie. Mes « flâneries » italiennes ont toujours recelé de merveilleux, de magnificence. Me remémorant pêle-mêle ces instants importants de ma vie, il s’en dégage une cohérence de l’esthétisme propre à l’Italie ( harmonie des traits, des courbes avec les couleurs utilisées aussi bien dans les villes que dans les campagnes ), une simplicité de vie ( correspondant au côté pratique, pragmatique de l’Italien, l’ « arrangiarsi ») qui donnent une Beauté (« bellezza » serait plus approprié ! N’entendez - vous pas l’enchantement sonore de ce mot ?!! ) à l’Existence.

 

Revenant d’un voyage scolaire en Emilie – Romagne ( région intermédiaire entre le Nord de l’Italie et la capitale Rome ; les fidèles catholiques utilisaient pour rejoindre Rome la Via Romea et la Via Emilia ; d’autre part, il faut savoir que l’Emilie est la partie qui tutoie la mer Adriatique, la partie orientale de cette région avec une ville comme Ravenne par exemple ; la partie occidentale, la Romagne, est représentée surtout par l’imposante ville universitaire, Bologne ), mon regard et mon esprit ont été pris en otage par tant de trésors architecturaux : je pense à la plus ancienne université d’Europe, l’université de droit de Bologne qui côtoie le «  théâtre anatomique » ( où avaient lieu devant les élèves des dissections faites par les médecins de l’époque  « sous les yeux » d’Apollon ) ; je pense à ses 37 kilomètres de portiques ! Majestueux ! Je pense à la « Villa Araldi » ( du nom du Général Italien de Napoléon qui occupa cette demeure surplombant la ville ), aux deux tours ( dont l’immense « torre Asinelli » qui survole la ville avec ses 492 marches ! ).  

Ravenne l’Adriatique m’impressionne surtout par sa basilique San Vitale ( VIè siècle ap.J.C ) dans laquelle les fresques d’U. Gandolfi  ( XVIII ème siècle ) jouent d’ingéniosité avec les couleurs ! Quelle osmose ! Cette ville a en ses murs aussi la tombe de Dante Alighieri ( l’auteur de la Divine comédie  et « père de la langue Italienne » qui rédigera d’ailleurs le troisième opus de son œuvre, Le Paradis , à Ravenne même où il mourut en 1321, ne revit jamais sa ville natale, Florence ). Ravenne et son mausolée de Théodoric est une ville propre, calme et où la bicyclette est reine !! Quel hommage à la sérénité, quel contre – pied à cette société de consommation, éprouvante, lassante. Comme de nombreuses villes italiennes, la place est importante, elle est un symbole de l’identité ; contemplez la « piazza del popolo » petite mais chaleureuse ! Et allez visiter la mairie au coin de cette place magnifique et touchante ! elle détient de sublimes décors que la chaleur de son personnel vous montrera !


Ferrare, autre ville superbe, calme, voluptueuse, emplie d’une nuée de bicyclettes qui ravit la vue et l’ouïe. La monumentale cathédrale San Giorgio ( mi – gothique, mi- baroque ) vous saisira d’émotion !! Le regard dans ce silence immense dédie sa perception infinie vers un éloge du Beau, du Sublime ! A l’intérieur de ce lieu enchanteur, mes pensées sont allées vers mes proches disparus ; un foisonnement de recueillement vous disais – je ! J’ai aussi pensé au célèbre réalisateur Italien, originaire d’ailleurs de cette ville, Michelangelo Antonioni ( décédé il y a peu ) qui ne cessait de répéter : «  Mon regard est mon maître ». A la fin de sa vie, il ne parlait plus, il contemplait seulement, il caressait l’Art du beau.

Comment ne pas avoir, posséder, utiliser son œil romantique pour la jolie petite perle Adriatique qu’est Comacchio ? Enlacée de  ses canaux, ses innombrables amoureux s’aiment «  à même » le « Triponti » (  pont gigantesque de briques rouge constitué de 3 escaliers qui se rejoignent en son centre ). Le temps semble figé dans un arc-en-ciel de bonheur ! Prenons donc le temps de prendre le temps !


Comacchio : ManuX was there !

Publié dans ManuX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MARTIN 22/06/2009 21:55

bonjour je prépar un voyage scolaire dans la région de Bologne Ravenne , pouvez vous me conseiller un hôtel pour groupes scolaires ? MERCI