CIAO ITALIA : Tricarico ( par ManuX )

Publié le par DEVOTIONALL

CIAO ITALIA : L'Italie de A à Z par ManuX

undefined


Episode 5 : T come TRICARICO ( Chanteur italien "décalé" )


« La musique est le parfum de l’oreille » ai-je lu un jour … Cette réflexion vibre en moi d’une émotion sincère, vraie, colorée à l’idée d’évoquer la sortie du dernier album en date du « poète en-chanteur » Francesco Tricarico.

 

Début mars, le poète « lunaire » originaire de Bologne a délivré son nouveau chant du monde :  Giglio   (littéralement le lis) est un parchemin humaniste de 11 titres dans lequel Tricarico poursuit l’évocation de Son monde intérieur déjà ébauchée il y a quelques années dans son premier album éponyme. Avec sa voix écorchée, éraillée quelque peu, fausse surtout, il imprime une vraie gravité à ses paroles, à ses mots (et maux). La planète Tricarico est comme une malle à l’intérieur de laquelle est regroupée une myriade de petits bonheurs : on y découvre une cour joyeuse et immense d’animaux bruyants, surprenants (crocodile, poules, lézards, lucioles, souris…) : cela me fait penser incontestablement à la folie baroque du comte Palagonia qui avait assemblé autour de son château ( à Bagheria en Sicile, près de Palerme) des statues d’animaux divers ou encore (tout autre chose) au cinéma d’Emir Kusturica. De cette malle « tricariquesque », jaillissent les couleurs vives de la Vie, la liberté de vivre et d’être soi tout simplement, la Magie d’exister humblement, la Joie de vivre, l’Amour dans toute son infinité. Tricarico nous apparaît tel un magicien existentiel, un Enchanteur de Vie qui d’un coup de baguette nous fait contempler un monde merveilleux, humain, simplement simple ! Le quotidien créé par Tricarico est empli de poésie, de sublime.


Dans la chanson « Oroscopo » (Horoscope) par exemple, il écrit ceci :

Scorre la vita infinita / cadono i petalli delle rose / siamo solo piccole particelle che compaiono, scompaiono e riappaiono   ( « l’infini existentiel coule / les pétales des rose tombent / nous ne sommes que de petites particules qui apparaissent, disparaissent et réapparaissent »). Tel Marcovaldo, le héros de l’écrivain Italo Calvino, Tricarico nous apparaît dans ses personnages comme quelqu’un d’atypique faisant partie d’un monde à part, un monde non matérialiste où l’Emotion coule limpidement !

Tricarico nous interpelle, lance une Ode à la Simplicité de vie, à un retour (à mon avis) de valeurs traditionnelles. Dans son hymne (crié lors de son passage au Festival de la chanson Italienne de San Remo) « Vita tranquilla », il désire vivre tranquillement, sereinement loin de la vie frénétique offerte (ou imposée ?) par notre société de consommation. C’est un vrai cri du cœur empreint d’une grande tendresse et une émotion non fîntes. Le brin de poésie « Eternità » nous invite à Passeggiare stretti stretti poi fermarsi a prendere un caffè con serenità  (se ballader enlacés et puis nous arrêter prendre un café avec sérénité).

Le titre « Ghiaccio » vient renforcer cette idée d’Abandon totale à la paix retrouvée :

Piano con la mano, piano con la lingua, piano con la tua cattiveria,

Piano con la sicurezza, con tutta questa fretta.  (Doucement avec toute cette agitation)


Je le répète mais Tricarico nous offre une page de Candeur, de Naïveté, de Simplicité dans un monde contemporain formaté où semble t-il la valeur commerciale d’un objet ou même d’une personne est plus attrayante que la valeur affective , émotive. Giglio n’est donc pas un titre fortuit, livré aux vents du Hasard ! Ne dit-on pas « être pur comme le lis » ?

Tricarico se rapproche sans conteste dans cette veine sensible, contemplative du héros d’Italo Calvino MARCOVALDO. Cet être simple, coexistant en harmonie avec la Nature. Repensons quelques instants simplement à ces mots de la chanson « Eternità » :

Cadono le foglie, i pensieri nella mente non fanno male  ( Les feuilles des arbres tombent, le flot de pensées dans mon esprit ne fait pas mal)

Ce chant de Vie simple pourra vous accompagner allègrement lors de votre passage, votre venue, votre découverte, votre contemplation de l’Italie. Il est une porte ouverte à la Connaissance de ce beau pays. Il est teinté d’une mélancolie joyeuse et surtout vous colorie la Vie si …naïvement et simplement. Laissez donc ce « parfum » si capiteux agir en vos sens.

Viva la Vita e viva l’Amore !!



La vidéo de Tricarico au festival de Sanremo : une prestation lunaire, à l'issue de laquelle il réussit à envoyer discrétement un "stronzo" ( connard ) à l'un des présentateurs qui le tournait en dérision pour son absence chronique de conversation et d'envie de communiquer avec les médias. Tricarico, à part, résolument!

Publié dans ManuX

Commenter cet article

Sauce Tomate 20/04/2008 18:08

La vidéo n'est plus disponible.

Tommawack 26/03/2008 23:15

Ah, ce Manux, quel style, quelle plume, quel talent et surtout quelle grosse burne qui n'a toujours pas pris internet...