BE KIND REWIND ( Soyez sympas, rembobinez en VF )

Publié le par DEVOTIONALL

Jerry et Mike sont deux amis d’enfance. Jerry est un mécanicien un peu paumé. Il survit dans un camping car et il craint les radiations micro ondes émises selon lui par la centrale électrique locale. Mike travaille pour Monsieur Fletcher, proprio d’un magasin où on ne loue exclusivement que de vieilles VHS. Le jour où Fletcher doit s’absenter pour un voyage, il donne les clés de la boutique à Mike avec ce seul ordre : ne pas faire rentrer Jerry dans la boutique. Et pour cause : celui-ci , après un incident survenu dans la centrale qu’il voulait saboter, se retrouve chargé électriquement et efface sans le savoir le contenu de toutes les cassettes du magasin, par sa simple présence ! Que faire pour sauver les meubles et éviter les foudres du proprio ? Simplement tourner des versions « made at home » de classiques blockbuster comme SOS Fantômes, par exemple. Idée dingue sur le papier, mais qui dans les faits… fonctionne !
Michel Gondry a mis une qualité dans ce film : l’originalité. Le seul adjectif qui peut venir à l’esprit en analysant le synopsis est justement « démentiel », tant l’idée de départ est complètement loufoque. Le problème, c’est que n’en déplaise à la critique qui semble encenser le film, on peut se demander : Mais Gondry y croit-il vraiment ? D’abord l’humour est lourd et parfois déconcertant, ensuite on ne sait pas trop où veut en venir le réalisateur, entre hymne à la vieille VHs, lutte contre la modernité cinématographique, et fantasme du tournage indie à coup de caméscope. On sent la grande blague potache, le fatras d’idées arrangées à la va vite et mises ensemble, cousues de fil blanc dans l’espoir que l’humour, le sacro saint humour, puisse faire que le public ferme un œil sur l’indigence du propos et apprécie l’ensemble. Ce qui semble arriver. Je répète : il y a de bonnes choses dans ce BE KIND REWIND ( inscription figurant sur les VHS d’autrefois, soyez gentil de vouloir rembobiner ) mais il y a aussi beaucoup de confusion et de superficialité. Le Monde et la grande presse ayant adoubé le film, ne pas le décorer revient à faire crime de lèse majesté et démontrer une ignorance cinématographique, et pourtant cette comédie qui fait sourire n’a rien de folichon, et ne fera vraiment rire que les plus généreux. Au point que je la nommerais presque, par provocation : Be kind, refund ( remboursez ). (5/10)



Désolé, je n'ai pas aimé.


Séquence nostalgie aussi ce jour, avec un tube énorme qui date de 1990. Pourquoi 1990? L'année de Italia 90, tiens! L'année ou j'ai passé le tour éliminatoire à faire des foots interminables sur la pelouse et à envoyer les ballons sur le parking et dans les volets ( enfin moi je les envoyés aussi dans les buts, moi...). Puis les huitièmes, quarts et demis ( souvenir déchirant ) sous une tente, en vacances au ... Pornic! J'ai de ces vacances un souvenir qui ressemble presque à un film d'horreur de Romero. J'avais 16 ans, l'âge cruel où on prend tout au sérieux et le foot trop à coeur, ce qui fait que l'élimination de la Squadra m'a provoqué - couplée avec la détention provisoire sous une tente - une furieuse envie de quitter ce monde. Que ceci fasse méditer d'autres idiots du presque même âge. Depuis ça va mieux, il faut dire qu'en 2006 j'ai sabré le champagne à Avellino après une série de tirs au buts angoissants. Merci Zizou!
Le morceau ci dessous est donc ma bande son de cet été là, Minghi et Mietta en duo, avec Vattene Amore qui avait fait un carton en Europe. Même au Pornic, c'est tout dire.


Publié dans AU CINE CE SOIR

Commenter cet article

DEVOTIONALL 25/03/2008 18:53

Bah tu peux toujours tenter, mais c'est un film destiné à un "trip un peu particulier". Je crois qu'on peut vraiment apprécier ou au contraire s'ennuyer ferme. Ce qui me désole c'est de le voir monter en épingle par la presse branchouille alors que le film est loin de le mériter. Je me suis eclaté 10x plus en regardant Toy Story 2 l'autre soir! Je ne suis de toutes façons pas trop fan de Gondry, j'ai le même problème avec ses clips. En fait je n'aime pas les clips! Devotionall : le blog qui n'aime rien ni personne. Enfin presque, il y a quand même beaucoup de critiques positives ces temps ci...

Geo 25/03/2008 18:28

Merde, le film de Gondry avait l'air sympa. En tous cas, je suis devenu complétement fan du concept des films " suédés " qui fleurissent en ce moment sur le web.

Pitbull 25/03/2008 00:28

A moi aussi cette chanson me rappelle des souvenirs. On la trouve sur les compils 100% italia dans les supermarchés également...