BIENVENUE CHEZ LES CHTIS ( De Danny Boon )

Publié le par DEVOTIONALL

Et bien oui, tout le monde ou presque a abordé le sujet, alors j’ai hésité à vous en toucher un mot. Car point n’est besoin de mon avis pour vous inciter à allez voir la comédie de Danny Boon, BIENVENUE CHEZ LES CHTIS. Plusieurs millions d’entrées ont déjà été enregistrées, et le succès monstre a fait du film un objet culte en quelques jours. C’est la revanche d’une région d’une langue ( d’un patois ? ) sur la dérision et le scepticisme que génére d’habitude le monde des ‘chtis’. Monde que je connais bien puisque j’ai fait quatre années de fac la haut à Lille, et aussi un an de boulot à Calais, où à la différence de Kad Merad dans le film, j’ai connu l’enfer sur Terre, la pluie trois jours sur quatre et la misère sociale dans toute sa splendeur. Le nord est très contrasté en fait. On évoque souvent sa chaleur humaine, son sens des valeurs, mais son défaitisme inné, sa dérive sociale et un climat rébarbatif ont raison de bien des bonnes volontés. Il faut voir pour croire, expérimenter pour juger. En se rappellant que la réalité solidaire du film, c’est avant tout une fiction ; une comédie.
Philippe Abrams ( Kad dans le film ) est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.
Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur, une région glacée, peuplée d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "chtimi". Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord. Elle pense même qu'il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu'en effet, il vit un enfer à Bergues. Dès lors, sa vie s'enfonce dans un mensonge confortable...
 Certes, le film est tourné à Bergues, là où la langue devrait être plus le flamand que le Chti, mais il ne s’agit finalement que d’un prétexte, pour évoquer l’univers impitoyable du nord profond. Danny Boon retrouve ses racines et son parler et il est bien sur à son aise, et ça se sent. Kad est fidèle à son image, c'est-à-dire drôle, juste, et on lui doit quelques unes des plus belles tranches de rire du film ( dont la scène de l’handicapé démasqué, et aussi le duo avec Galabru, conversation absurde sur l’apocalypse du Nord, absolument délirante ). Moins convaincante Line Renaud, qui bien que native d’Armentières ( en plein territoire chti ) peine à rendre crédible son personnage : surjouer n’est pas jouer. Une seule scène de pluie à Bergues, celle de l’arrivée du chef postier, alors que la « drache » est monnaie courante là haut, et une intégration un peu trop rapide et presque « walt disneyenne » ne doivent tout de même pas vous faire oublier que si une mésaventure semblable à celle de Kad vous arrive un jour, vous risqueriez fort de déchanter avec douleur. C’est bourré de clichés, c’est une belle grosse carte postale sans beaucoup d’objectivité, mais peu importe puisqu’à la base le seul vrai but poursuivi par une comédie est de faire rire le public. Laissez donc tomber le pop corn avant la projection et optez pour la « baraque à frites », que ce soit pour vous moquer des « chtimis » ou pour vous émouvoir devant la solidarité et l’humanité des gens du nord, tout le monde va trouver matière à se dérider pendant une heure trente. Achète ta place biloute ! (7,5/10)

Publié dans AU CINE CE SOIR

Commenter cet article

Geo 02/03/2009 21:02

?!?

DEVOTIONALL 02/03/2009 21:31


Je me pose la même question. Le nombre de lecteurs alcooliques est en nette augmentation...


leeuwerck 02/03/2009 10:14

bonjour mr danny boon j aimerais avoir un autographe de vous je suis une gr admiratrice j ai vu le film bienvenue chez les chtis mon blog est lafofolle59120 sur skyblog merci vous avez tourne un role aussi avec mr michel cremades je les vus dans son blog . il est venus au parc de loisirs et de nature le 24 fevrier c est un homme super comme vous .a bientot tassadite j habite au 24 chemin de flesquieres 59120 loss

devotionall 20/04/2008 18:36

Ce serait avec plaisir, si un patron de presse lit ces lignes, j'accepte aussi les chèques...

Sauce Tomate 20/04/2008 18:17

Très bon article Devotionall. Pourquoi tu n'écris pas dans des revues ou tu ne participes pas à des émissions de radio?

Geo 11/03/2008 18:25

Avis de niçois...Dans le Nord, le phénoméne est infernal. Pas un jour sans que j'entende parler de ce film ... Quand je dis aux gens que Dany Boon ne me fait pas particuliérement rire ( sauf quand il affirme que son pote Arthur est un type trés drole sur scéne ), que son accent est plus proche du trisomique que du ch'ti ( franchement, même dans les pires coins de Picardie, j'ai jamais entendu un mec parler comme ça ... ), que l'esprit du film me semble trés " Jean-Pierre Pernaut approved ", tout le monde me regarde comme un horrible traitre a la cause ch'timi.Par conséquent, je jure sur la tombe de Bruce Lee que je n'irai jamais voir ce film.

DEVOTIONALL 15/03/2008 17:45

Ici aussi le film est devenu un épiphénomène. Mais c'est avant tout une comédie, pas une enquête sociale, les spectateurs devraient garder ça en tête. Pas d'accord quand tu dis que l'accent est exagéré. Un peu certes, mais j'avais des élèves à Calais qui n'auraient pas dépareillé avec les gens du film! Par contre oui, ce film ne fait pas grand chose pour la cause chtimi, d'aileurs ici tous ceux qui y vont le font surtout pour rire aux dépends des gars du nord, et personne n'envisage de passer ses vacances à Bergues, que je sache. Au nord en réalité, c'était les corons, dixit le noriste par excellence, en fat de St Trpez, Bachelet!