DE LA K7 AU MP3

Publié le par DEVOTIONALL

Ce qui est amusant ( ou pas, d'ailleurs ) c'est de se rappeller le monde tel qu'il était, à l'ére pré apocalyptique, c'est à dire avant l'introduction du MP3 et la grave crise de la musique. Si aujourd'hui vos artistes préférés sont réduits à l'état de pauvres troubadours qui errent sous vos fenêtres pour mendier leur piètre subsistance quotidienne, c'est parce que nous - vous - les spolions de ce qui leur revient, en téléchargeant leurs créations, en les copiant. Parfois je me dis : et avant? Quand dans les cours de récréation nous copions une bonne K7 pour un ami, la Police ne venait pas nous promettre la paillasse des geôles pour cet acte barbare? Aujourd'hui plus personne n'achéte, nous dit-on. Les internautes sont des voleurs, mais bien entendu, pas les maisons de disque qui vous offrent généreusement un beau nouvel album en prix vert à vingt euros. Consommateur, crache et tait toi.

Je dis cela car j'ai retrouvé un vieux concert de SUEDE, que j'avais autrefois en K7, et que j'avais écouté jusqu'à plus soif, à l'époque. Je vous le donne, le lien pour l'écouter, ce concert, car il remonte à 1997, le groupe n'existe plus, il a été diffusé à l'époque sur la radio ( d'où ma K7 ) et il n'a jamais été commercialisé! Ouf, rien moins que ça. donc mon acte est avant tout un hommage à ce groupe, et un petit cadeau à ceux qui sont nostalgiques. Et si malgrè cela on me considère comme un dangereux criminel anarchiste, qu'on m'explique au moins pourquoi.

01 she
02 trash
03 lazy
04 animal nitrate
05 by the sea
06 starcrazy
07 so young
08 saturday night
09 filmstar
10 beautiful ones

Le concert est 
ICI

Et la version video est ICI


Vous aussi faîtes tourner vos vieilles K7 en MP3

Publié dans devotionall

Commenter cet article

maude 04/02/2008 07:55

Je comprends ce que tu veux dire pour l'enregistrement des cassettes dans les cours de récré . Je me souviens qu'un copain achetait le 33t et nous l'enreggistrions tous. Le Hic c'est que maintenant tout le monde le fait, à grande échelle, plus seulement les ados fauchés.Les maisons de disque n'en ont rien à faire des artistes, ce n'est qu'une toute petite partie de leur bénéfice. Dans les années 80, les bénéf des disques de Polygram c'était une journée de bénéf de la Samaritaine avant noël. La vente de musique était une façade pour vendre des appareils Hifi, aujourd'hui c'est pour vendre des abonnements téléphoniques. Moi aussi je grave des cds... mais il faut savoir ce qu'on fait. Je parle en connaissance de causes.Bonne journée dune niçoise du Vieux Nice !!!