LA NUIT NOUS APPARTIENT ( De James Gray )

Publié le par DEVOTIONALL

LA NUIT NOUS APPARTIENT est l’occasion de retrouver à l’écran un acteur versatile comme Joaquin Phoenix, que l’on a découvert ces dernières années dans la peau de personnages comme le fils de César ( dans Gladiator ) ou en chanteur country de légende ( Johnny Cash dans Walk the line ). Dans le dernier film de James gray, il incarne cette fois ci un patron de boîte très tendance, dans les années 80 ( l’occasion de retrouver dans sa boîte de bons vieux tubes de Bowie –let’s dance- ou encore de Blondie ) avec une clientèle pas toujours très recommandable et portée sur la poudre ( et pas le sucre ). Comme il a aussi un père chef respecté de la Police locale, et un frère tout dévoué à la cause policière, ça fait plutôt désordre. Et comme la mafia russe n’en finit plus de gagner des parts de marché, et décide de liquider le frangin policier, voila Joaquin au pied du mur, contraint de changer de camp, et de style de vie.
Les films de Scorcese et de Coppola ne sont jamais loins dans cette histoire de corruption, de paillettes, de luxure et de drogue. Le bon vieux temps où la mafia avait pignon sur rue et opérait pratiquement au grand jour. Son frère ayant été grièvement blessé, Bobby ( JP dans le film ) choisit ainsi de rejoindre le « bon » camp, et d’aider à démanteler le gang composé de ses anciens associés ou amis, jusqu’à même prendre la tête d’une périlleuse mission policière. Il a à ses cotés une petite amie à la chute de rein volubile, une certaine Eva Mendes qui avait déjà récemment presque sauvé par sa plastique un tantinet vulgaire le très médiocre Ghost Rider.
Une belle histoire de rédemption, donc, bien filmé, bien léché. Un film fort agréable qui revisite les mythes du genre, sans rien apporter de nouveau, il faut bien l’admettre. On notera aussi la participation de Vincent Cassel en baron russe de la mafia, plutôt pas mauvais par ailleurs. Le rythme se fait encore plus haletant quand la vie de Bobby et de sa famille ne tient plus qu’à un (mince) fil, et on pourra déplorer une fin un peu conventionnelle avec une dernière scène de juste vengeance peut être plus adaptée pour le prochain Punisher que pour ce film. Mais pour résumer, un film fort agréable basé sur une tragédie familiale et mafieuse qui devrait vous satisfaire. (7/10)



Site officiel avec la bande annonce

Publié dans AU CINE CE SOIR

Commenter cet article