COW-BOY ( de Benoit Mariage )

Publié le par DEVOTIONALL

 Benoît Poelvoorde c'est avant tout un personnage haut en couleurs, capable de déclencher les eclats de rire avec un caractère souvent complexe et problématique. Très à l'aise dans les rôles purement comiques, il a acumulé les succès comme dans Les Randonneurs ou singeait un Jean-Claude Van Damme pourtant inimitable dans "Narco", mais s'est aussi vautré dans des comédies de série B comme Le Boulet ou le très récent L'autre monde ( où seule sa verve sauve le film du néant total ).
Mais début novembre, l’acteur belge a révélé qu’il traversait une grave dépression. Depuis un an et demi, le héros du film Podium, où il incarnait un magnifique sosie de Claude François, s’était "perdu", comme il le déclare dans Paris Match. "J’ai perdu l’estime de moi-même. Tu ne sais même pas combien coûte un pain, tu ne fais plus que recevoir et tu ne connais plus la valeur des choses. J’étais juste devenu un connard qui fait du cinéma."
Ce métier qui lui a tellement donné a soudain fini par le rendre "fou". Le mal être est si profond que Yann Moix, le réalisateur de Podium l’a renvoyé de son prochain film, Cineman. Poelvoorde a même été hospitalisé dans une clinique, le temps que la dépression lui laisse un peu de répit.

Sur la route pour la promotion de ses deux derniers films, Les Deux Mondes et Cow-boy, l’acteur de 43 ans ose un parallèle entre son expérience personnelle et son rôle de Daniel, un journaliste raté dans Cow-boy, pour lequel il a reçu le prix d’interprétation au Festival d’Auxerre : "Daniel est un homme qui s’effondre et qui, à la fin, en chantant dans une chorale va se réconcilier pour la première fois avec les êtres humains." Pas encore réconcilié avec lui-même Poelvoorde est quand même sur la bonne voie.
Malgré la maladie, le lauréat du prix Jean-Gabin 2002, qui récompense les acteurs en devenir, fourmille de projets : le starisé Astérix aux Jeux olympiques sort en début d’année ( et ce sera sans moi! ) et annonce un succès aussi phénoménal que les deux précédents épisodes. Poelvoorde y tient le rôle de Brutus et côtoiera notamment Alain Delon, Gérard Depardieu, José Garcia ou encore… Zinédine Zidane, invité hors normes du casting.
En attendant, ce cow-boy est un très bon film qui lorgne du coté de l'absurde, sur les ménadres et les vicissitudes d'un journaliste qui s'attache à faire revivre une prise d'otage de seconde catégorie, vingt cinq ans après. Humour belge et décalé, un film subtil et hors canon qui réjouira les amateurs du genre et de l'acteur. A voir, assurément. (7/10)

Publié dans AU CINE CE SOIR

Commenter cet article