ROISIN MURPHY "Overpowered"

Publié le par DEVOTIONALL

Pour son second album, ROSIN MURPHY a choisi de renouer avec ce qu’elle sait finalement sait faire de mieux ( ce qu’elle aime le plus, également ! ) c'est-à-dire l’electro dance. Si son premier disque quelque peu éthéré, Ruby blue, avait séduit par la subtilité de ses compositions, ce deuxième opus fait moins dans la douceur et résonnera avec plus de force dans vos basses et vos oreilles. Cela dit, notre irlandaise a-t-elle négocié correctement le virage ?

Après une première écoute du disque, le cerveau dégage quelques chansons plaisantes, très rythmées, electro-disco taillé pour danser en discothèque, des mélodies funky et sons analogiques de synthés 80's. Plus on entre en profondeur dans le disque, plus la question persiste : c'est quand même étrange d'être à ce point déstabilisé, car on pouvait s'attendre à beaucoup de choses de la part de Roisin Murphy ! Mais cette album, bien qu'il paraisse parfois un peu poussif n'en reste pas moins surprenant et inattendu... même si jamais transcendantal. 
 

Il faut donc persévérer et s’y replonger, et là on s'arrête finalement sur quelques morceaux qui ont le pouvoir de sonner complètement actuel en étant très référencés: l'ouverture "Overpowered" porte bien son nom avec son electro technoïde plutôt bourrin mais primaire ; "Checkin' on me" et "Primitive", redoutables chansons léchées avec cordes et jolis vocaux presque soul ou "Dear Miami", qui évoque une variété perdue dans le disco d'une fin de nuit arrosée. Tout ça alterne pourtant avec des chansons assez besogneuses, hymnes house pas très subtiles, malgré un gros travail de son (signé entre autre par Andy Cato de Groove Armada ou Ill factor). Ceux-là devraient cartonner dans les clubs gay d’Europe , sauvés de justesse par les interprétations de l'excellente chanteuse à la voix et aux intonations identifiables entre toutes, jazz et pop en même temps. Un album que certains trouveront trop poli pour être honnête, trop classiquement dance pour être crédible, mais qui ne nous a pas déplu, pour être sincère.  (6,5/10)

Overpowered
 

Publié dans MUSIC

Commenter cet article