OPERATION CORNED BEEF CHEZ CHARAL

Publié le par DEVOTIONALL

Je suis tout à fait d'accord pour dire que ce phénomène n'est pas récent, et que l'info remonte initialement à plusieurs mois. Mais pour avoir relu dans l'hebdo Marianne certaines remarques pertinentes sur le sujet, et à l'approche des fêtes de fin d'année, où les responsables de l'agro alimentaire vont encore nous refiler des kilos de poison en tous genres sous l'étiquette "nourriture", ce type d'article est aussi utile qu'une bonne piqure de rappel.

Car en effet, il y a de cela plusieurs mois, quelque 650.000 boîtes de corned beef ont été rappelées en France et dans quatre pays européens après la découverte, lors d'un contrôle sanitaire, de "viande non conforme" dans une entreprise agro-alimentaire de Cholet. "La viande ne présente pas de danger pour la consommation humaine. Les risques biologiques sont très faibles parce que le processus de fabrication a stérilisé la viande", a souligné le procureur de la République d'Angers, Brigitte Angibaud. Quel soulagement!

La société agro-alimentaire CHARAL  a reconnu mardi "un défaut de composition" dans des morceaux de viande, tout en affirmant que ces lots n'ont présenté aucun danger pour la santé des consommateurs. "Il ne s'agit pas de viande avariée ou corrompue, mais de viande qui ne correspondait pas à leur destination", a ajouté le directeur général de l'entreprise. En gros, de la bouffe pour chiens.

Le ministère de l'Agriculture a quant à lui annoncé que la société Covi avait été placée "sous contrôle vétérinaire renforcé". "Des contrôles réalisés fin novembre 2006 par les services vétérinaires ont mis en évidence dans l'entreprise Covi des lots de matière première, destinés à la fabrication de produits à base de viande (corned beef) non conformes aux règles sanitaires en vigueur. Il s'agissait de déchets de découpe qui n'étaient pas aptes à la consommation humaine", précise le ministère. Pour votre gouverne, ces morceaux de viande présentaient des abcès, des plaies en putréfaction, un état de décomposition inquiétant. 

 "Il y avait un problème de qualité des viandes (...) C'est un problème d'apparence : elles étaient soit trop rouges soit trop dures. Certains lots présentaient des hématomes sur lesquels les microbes se développent plus rapidement", a expliqué le responsable sanitaire. "Il s'agit d'une tromperie sur la qualité du produit", selon lui. C'est sur cette base que la société Covi a saisi le tribunal de commerce de Nantes, qui a mandaté le 9 janvier un expert judiciaire pour déterminer "si les produits finis présentent un risque bactériologique ou autre pour la consommation humaine", selon le tribunal. Cet expert a trois mois pour rendre son rapport. Pour info finale, ces lots de viande devaient finir, et ont très souvent fini dans le pasé, et encore aujourd'hui ( rappellons que tout ceci a été découvert par hasard suite à un contrôle inoppiné... ) dans les nombreux hard discount de France et d'Europe. Amis pauvres, n'oublie pas de prendre ta boîte de corned beef frelaté, une fois la viande pilée et déchiquetée tu ne sentiras de toutes façons pas le goût de la putréfaction. Merci qui ?


Du corned beef au réveillon ?

Publié dans devotionall

Commenter cet article

Tommawack 15/12/2007 23:25

Ca mùe donne faim, tout ça

DEVOTIONALL 14/12/2007 17:39

Prudence et modérations dans les propos : les fans des Duran Duran sont suceptibles et aussi subtils que leur groupe favori est dans le vent. Quand même, quelle brochette de tordus, tous ceux qui sont intervenus ces jours derniers...

Geo 14/12/2007 14:31

Ceci dit, je préfére me taper toute une platrée de Corneed-beef plutot que d'ecouter le dernier Duran-Duran.

Geo 14/12/2007 13:41

Pas de regrets .Le corned-beef c'est deja ignoble a la base.