LE KINDLE : La fin du livre papier ?

Publié le par DEVOTIONALL

C'était hier que le marchand Internet, Amazon, a lancé son Kindle qui permet de lire des libres, articles, etc. via un petit ordinateur portable spécialement conçu pour cela. Nous avons donc ici une petite avancée vers le livre électronique, jusqu'ici boudé dans ses différents avatars. D'après les premiers échos sur Internet, le Kindle semble donc prometteur et propose une technologie à la pointe pour un confort de lecture absolu. Personnellement, nul besoin de tester ce noueau gadget pour être certain que le passage de la page à l'écran ne m'interesse absolument pas.


Quoiqu'il en soit, ce nouveau mode de lecture permettra une certaine souplesse au lecteur: outre le fait qu'il peut avoir plusieurs livres en mémoire ( jusque 200 ), on pourrait facilement imaginer l'intégration d' un dictionnaire, une encyclopédie ou encore un système de notes et de marque page. Maintenant que la machine est lancée, il ne nous reste plus qu'à voir comment les gens vont le prendre. Et personnellement je ne vois pas ce qui pourrait freiner le projet si ce n' est le confort de lecture. D'autant plus qu'il s'inscrit dans une logique mercantile et de domination de la culture des masses par des grandes firmes multinationales.


Vous sentez-vous prêt à abandonner le papier pour l'électronique ? Franchement, il me semble que nous assistons ici à un stade ultime de la dénaturalisation des choses, de la dématérialisation du tout dans le grand Rien. Perdre le rapport charnel avec le livre, serait pour le lecteur un énième pas en avant vers une perte d'identité, vers une dissolution totale de notre culture commune à tous. Taxez donc moi de pessimiste réactionnaire, mais cette société du tout numérisé, cette dictature du Wikipedia/Google, même Orwell ne l'aurait pas envisagé dans ses pires moments de lucidité. Il ne vous reste qu'une seule arme : boycotter. Courage.


Le KINDLE : la fin du livre papier est pour (après) demain ?

Publié dans devotionall

Commenter cet article

Laurence 24/11/2007 11:47

Je ne troquerais jamais un livre pour ce truc-machin-chose !