X-FILES : Aux frontières du réel...

Publié le par DEVOTIONALL

Si aujourd’hui il est de bon ton de s’extasier devant les séries que produisent les américains, et que revendiquer un attachement particulier pour celle-ci ou cette autre, vous propulse dans les rangs serrés des « branchés », il y a encore quelques années, on vous aurait au contraire exilé sur la planète des idiots congénitaux. Certes, la qualité de ces séries est souvent inégale, et si certaines daubes sont portées aux nues, nous le devons au double effet BO-BO qui est toujours à la recherche de nouveaux coups médiatiques et de symboles forts pour agréger sa tribu. A la base de ce phénomène, nous trouvons parmi les séries « ancêtres » X-FILES, qui durant des années ( mes années fac ) a passionné bien du monde ( jusqu’à Jean Marie Le Pen, toujours avide de conspiration secrète… ). Deux acteurs à la limite de l’inexpressif, mais aussi attachants, David Duchovny et Gillian Anderson, ont incarné deux agents du FBI en charge des dossiers non classés, c'est-à-dire des mystères non résolus en tout genre, avec une préférence pour la quête ultime : les extra terrestres. Il fallait oser.
L’agent Duchovny-Mulder dans la série est à la recherche de sa sœur, enlevée selon lui par des extra terrestres dans sa prime jeunesse. Sa partenaire dans ses différentes enquêtes est une scientifique qui au départ récuse ses théories, une petite rouquine qui prend et perd du poids au fil des épisodes, avec une tendance déclarée à la frigidité. Dans une aventure, c’est un cadavre de martien que l’on dissèque, dans un autre, un cas de possession par le diable. Ou encore un monstre élastique qui se faufile dans les conduits d’aération ou un virus inconnu qui ressurgit du fond des âges à l’occasion de fouilles archéologiques. Toujours au bord de la mort, enlevés, contaminés, traqués, les deux agents résisteront quand même neuf saisons et le temps d’un long métrage, avant que la vérité n’éclate enfin dans les derniers épisodes ( si si je vous jure, nous connaissons le fin mot de l’histoire de la colonisation alien en fin de série ! ). Les personnages secondaires sont excellents, et renforcent l’idée de paranoïa et de complots qui serpentent dans tous les épisodes de la série. Gorge profonde, l’homme à la cigarette, Mister X, autant de sombres marionnettistes qui agitent les fils de nos croyances et de nos convictions. Le tout est bien filmé pour l’époque, soigné, léché, et pour peu qu’on est l’indulgence de mettre de coté ses propres idées sur la science et les ovnis, fonctionne à merveille. Personnellement, je prend toujours autant de plaisir avec ces désormais « classiques » du genre. The truth isn’t out there, the truth is on this website !


Cette série n'a rien de porno, juste du paranormal.

Et un site français pour tout comprendre et analyser : ICI
 

                        

Publié dans LA TELE REND IDIOT

Commenter cet article