SERIE A - 7° journée

Publié le par DEVOTIONALL

Un match avec la Juventus, ça se termine souvent ainsi. La Fiorentina avait fait le plus dur en revenant à 1 partout en fin de rencontre grâce à un pénalty de Mutu, mais l'arbitre ( déjà en grande forme en ne voyant pas le hors jeu sur le but juventino ) a oublié de siffler un second pénalty évident sur une prise de catch au dépend de Vieri dans la surface, à la 93° minute. Résultat, un nul qui profite à l'Inter, vainquaur samedi soir d'une équipe de Naples volontaire mais trop inférieure techniquement pour poser de réels problèmes aux nerazzurri. Ceux ci sont déjà seuls en tête avec 3 points d'avance sur la Roma, soit donc avec cinq journées d'avance par rapport à ce qu'ils firent l'an passé. Le Milan AC est de retour et détruit 5-1 la Lazio à l'Olimpico. Kakà et Gilardino ( mais oui, vous ne revez pas ) sont dans un grand soir, ce qui n'est pas le cas de Muslera, le gardien laziale, à la limite du ridicule. Dida ne s'est pas fait remarqué après sa simulation pathétique de mercredi soir à Glasgow, c'est déjà à noter, en ces temps de disette. Les romains ont défait facilement une faible équipe de Parme au Tardini 3-0, avec un doublé de Totti. Corini offre une courte et précieuse victoire au Torino sur la Sampdoria, et Palermo n'en finit plus de décevoir, tenu en echéc à la maison face à une assez solide formation de la Reggina. Quand à Maccarone, buteur lors du 3-0 de Siena sur Empoli, il immortalise son but en allant signer un autographe sur le T-shirt du magasinier de son club. Original, non?

L'UOMO +  ALBERTO GILARDINO (Milan )   Mais oui, ce n'est pas une blague. Le Gila est l'homme en plus du week-end, grâce à une prestation remarquée et concrète face à la Lazio. Deux buts dont une superbe volée en lucarne, deux pénaltys obtenus dont un mystérieusement annulé par l'arbitre, plus un trosième qu'il n'a même pas vu, Alberto retrouve l'efficacité perdue, et le Milan sort la tête de l'eau.

L'UOMO - : BERNARDO CORRADI (Parma)   Il est déjà dur pour Parma de tenter de faire jeu égal face à la Roma, si en plus son avant centre se met à se faire expluser pour cause de nervosité mal controllée dès la demie heure de jeu, c'est carrément mission impossible. Frustré de ne pas avoir été retenu par Spalletti pour intégrer les giallorossi cet été, Bernardo était remonté à bloc, voire trop. L' arbitre n'a pas apprécié. L'entraineur non plus.


L'Inter contre Naples
Le Milan en force contre la Lazio : les images.

SERIE B
La série B ( 8° journée ) est un exercice difficile, avec beaucoup de prétendants à la montée et surtout une longue série de matchs usants qui semblent ne jamais se terminer. C'est plus une course de fond qu'un grand sprint où s'impose le plus rapide. Ainsi ce fut un dimanche pas franchement inoubliable pour les leaders : la surprenante ALBINOLEFFE est ainsi tombée au combat pour la première fois, battue 2-1 à Messina, qui a su remonter le but de Ruopolo en seconde mi temps, et se relancer de la sorte en championnat. Quand à BRESCIA, il concède un nul somme toute pas si mauvais 1-1 à Cesena, après avoir ouvert le score et controllé la première partie du match. PISA se débarasse 2-1 chez soi de l'Ascoli et devient la trosième puissance de ce début de saison, grâce notamment au bielorusse Kutuzov. Bologna est toujours aux agguets, avec une armada aguérrie, et s'impose 1-0 contre Lecce, dans le big match du jour, but de Bombardini, ancien romain et palermitain. CHIEVO VERONA traverse une mauvaise passe, tenu en echec 2-2 au Bentegodi face à Rimini, tandis que MANTOVA retrouve enfin le sourire en s'imposant logiquement 3-2 contre un Modena décevant en ce mois d'octobre.Derrière, PIACENZA reprend des couleurs, en allant gagner sur le terrain de l'Avellino, qui a déjà la tête sous l'eau depuis longtemps. Le campionato sera long, restez à l'écoute!

Publié dans CALCIO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article