COMING UP (SUEDE)

Publié le par DEVOTIONALL

En 50 épisodes indispensables, voici les incontournables de la musique des années 80 à aujourd'hui, offerts par votre serviteur. Aujourd'hui:

Fiche 06 : COMING UP ( Suede )


Vous avez une idée de ce que ça signifie d'être un glandeur de la trempe de Brett Anderson ? C'est bien difficile de l'égaler dans cet art si particulier. Le type est des plus exagérés, on le retrouve en permanence avec la clope aux lèvres, le regard torve, la miné fatiguée, la veste d'asbestos cintrée sur de frêles épaules. Androgyne a ses débuts, puis les yeux enfoncés dans les orbites, à la cocaïnomane repenti, Brett a un timbre de voix assez étonnant, et à lui seul il invente une griffe qui devient vite fameuse en Grande Bretagne, puis ailleurs : c'est le style SUEDE. De jeunes musiciens désabusés qui parlent d'alcool, de filles, de drogue, d'histoires de branleurs patentés, et en connaissance de cause. Le premier album est défendu avec une flamboyance et une audace inconsciente qui fait de Suede les nouvelles popstars sensations du moment. La next Big thing des nineties. Mais vous le savez, outre manche il nait un groupe de cette envergure chaque semaine, que la presse et le buzz fait et défait en quelques articles. Suede, à force de se répéter, se défait tout seul, non sans avoir laissé derièrre soi de bien belles perles pop. Ecoutez COMING UP pour vérifier, si vous le voulez!

Cet album est la somme de tous ce que Suede peut faire . De la pure pop music sans aucun complexe, une immédiateté et une insolence à foutre des claques. C'est claire, limpide et direct, ça vous prend avec un uppercut dans l'estomac et ça vous emmène tout droit finir vos nuits dans les pubs enfumés de Londres. Saturday night est l'hymne définitif de Brett à toute une adolescence de branleur consacré. Trash ou Filmstar des revendications courageuses sur le besoin de se sentir différents car idolatrés, de se sentir high, comme disent les amis britons, au risque que la chute soit vraiment bien dure. Les guitares sont décompléxées, Brett chante divinement et enfonce le clou avec Lazy : glander est un art qu'il sait maitriser! She et sa batterie endiablée provoque une furieuse envie de battre du poing sur la table, By the sea est une petite pause romantique, les cheveux dans le vent sur une plage déserte balayée par les bourasques du nord. Bon sang quel album : pas beaucoup de profondeur textuelle, pas d'analyse philosophique à effectuer. Rien que la pop rock à son sommet, jouée avec l'urgence d'un groupe qui consumme le succès par les deux bouts et va faire vibrer vos basses pendant trois quart d'heures d'insouciance. Vous n'avez jamais été jeunes? (8/10)


COMING UP de Suede

Publié dans MUSIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article