THE BABYSHAMBLES "Shooter's nation"

Publié le par DEVOTIONALL

C'est une chose bien difficile que de parler des BABYSHAMBLES, sans évoquer les frasques sans fins de son leader et chanteur, Pete Doherty. Je ne vais pas vous résumer les derniers épisodes, de sa relation tumultueuse et contrastée avec le mannequin anorexique Kate Moss, ou sa dépendance à la drogue dure qui l'amène aussi souvent devant les tribunaux qu'en cure de désintox'. Non, ce serait trop facile, presqu'un coup bas porté contre l'homme, plus que contre sa musique. Musique par ailleurs fort surestimée, et bénéficiant d'une formidable caisse de résonnace à travers presque tous les médias. Un petit punk/rocker défoncé, gratouillant gentillement la guitare, est donc devenu une icone trash glamour, et par là même un véritable épiphénomène dans le rock d'aujourd'hui. La sortie du troisième album des Babyshambles était attendue comme peu d'autres en cette rentrée, et nous, au blog, nous l'avons écouté. Oui, et bien bof...

Avec l'arrivée de Patrick Wolden, les Babyshambles ont probablement gagné en maturité et semblent un peu moins brouillon, leur musique parait avoir légèrement grandie et s'éparpille un peu moins que par le passé. Des morceaux comme Baddies boogie méritent qu'on le souligne, les voici qui jouent tel un bon Blur qui muscle son milieu de terrain. Mais l'ensemble de ce Shooter's nation est tout de même assez fade, du post Sex Pistols bien moins virulent et bien plus policé, un bon rock basique sans grand génie qui se laisse écouter sans jamais vraiment emporter l'auditoire. Parfois pétilant ou sautillant ( comme sur Deft left hand, morceau très oasissien ) le groupe acouche quand même de bonnes mélodies, ce que nous ne contesteront pas, comme pour Carry on up the morning ou encore You talk. Mais au final, on ne se laisse pas berner : on a entendu bien plus passionant et bien plus sincère ces temps derniers, et Pete Doherty lorgne ouvertement du coté du public ado / ado attardé pour mener à bien sa pseudo révolution du trash people au pouvoir. J'ai revu Johnny Rotten l'autre soir à la TV, et j'ai encore une fois était stupéfié de voir combien la rébellion d'une fois s'est dissoute, chez les Pistols, remplacé au fil du temps par un pathétique amer. Mais gageons que le processus sera bien plus rapide pour les babyshambles, qui surfent allègrement sur la vague du temps; celle du rock anecdotique, à consommer entre deux portes, puis à oublier. Pas franchement mauvais, mais loin d'être indispensable (6/10)



Publié dans MUSIC

Commenter cet article

DEVOTIONALL 02/10/2008 10:35

Amusant de voir que les auditeurs de ce groupe purement monté par les médias on une affreuse tendance à vomir leur fiel. Cela dit pour entrapercevoir une once de talent dans un camé hystérique comme doherty, qui ressemble plus à une épave fashion qu'à un artiste, il faut déjà avoir, à la base, les cellules grises en mauvais état de fonctionnement. Cela dit il en faut pour tous les goûts, mais les goûts de chiotte, mon ami. Ce disque est il livré avec un rouleau de Pq ?

Cucu 02/10/2008 10:31

D'abord c'est shotter's nation éspèce de naze. T'as pas de cul-ture. Oh et "ne sert véritablement à rien"oui en effet ça sert veritablement à rien ton blog. Je pense que Pete Doherty et son groupe ont un vrai talent.Oui il prend dela drogue,mais il est deja plus talentueux que toi pour sur. ^^ C'est pas de ma faute si tu sais pas apprécier leur musique.Aller bize

Gooners 08/06/2008 20:05

Des mélodies bien plus entrainantes que ce que vous dîtes font de Shotters Nation un album bien plus qu'ennuyeux. Il est vrai qu'à la premiere ecoute il peut paraitre fade mais des la seconde des melodies telles que Deft Left Hand ou encore There She Goes (je n'en site que deux pour ne pas aller trop loin d'en la flatterie mais toutes les chansons de l'labum me paraissent géniales.) nous donne envie d'écouterr et de réécouter cet album auquel j'accorderai une note globale bien plus proche du 10 que du 6 que vous lui accordez. Verdict : 8,5/10.

DEVOTIONALL 13/11/2007 22:04

C'était Marianne, dans la série : Tu t'es vu quand t'as bu ?

Marianne 13/11/2007 21:02

Effectivement, votre blog est CULturel, mais il n'est que cela...