YOU ALL LOOK THE SAME TO ME (ARCHIVE)

Publié le par DEVOTIONALL

En 50 épisodes indispensables, voici les incontournables de la musique des années 80 à aujourd'hui, offerts par votre serviteur. Aujourd'hui:

Fiche 03 : YOU ALL LOOK THE SAME TO ME ( Archive )

Le plus grand album de musique "prog" du monde n'en est pas un. C'est ce que vous diront tous ceux qui ne jurent que par le courant progressiste, et qui ont érigé le culte du Pink Floyd en raison de vivre. YOU ALL LOOK THE SAME TO ME est le seul vrai album d'ARCHIVE qui puisse prétendre à cette étiquette ( encore que Noise n'en est guère loin ... ), notamment par le biais d'un moment de grâce pure, qui se résume en cinq lettres magiques : Again. 16 minutes bouleversantes qui n'en finissent pas de faire frissoner l'auditeur et qui ouvrent l'album sur une note diaboliquement savante. Le chant est à la limite de la rupture, la tempête s'amorce et se déchaine, et ne laisse aucun survivant derrière elle. Pink Floyd n'aura pas mieux fait, juré.

Alors la question est : comment tenir sur la durée d'un album quand vous balancez une telle bombe sonore en ouverture, quand vous êtes déjà les deux pieds ancrés sur l'Olympe et qu'il va vous falloir enchainer avec au moins une petite dizaine de titres ? C'est simple : vous associez des plages de synthés qui suintent la douceur et la douleur, des guitares acoustiques et electriques qui tout à tour menacent et cajolent, et un chant fragile et consolatoire à la fois. Avec des pointes de génie pur, comme la très belle Goodbye, ou le très trip hop Finding it so hard, deux des autres perles de cet album. La recette prend sans aucune difficulté!

A coté de ces morceaux de bravoure qui s'éternisent pour notre plus grand plaisir, nous avons aussi sur ce grand album des titres plus courts, mais pas pour cela moins intelligents. Now and then est bercé par une voix féminine sous forme de comptine, Fool est une autre trouvaille sonore concocté par le groupe britannique. Des étincelles pleins les yeux et enfin la sensation qu'on peut parler de prog rock sans passer pour un inculte si on affirme haut et fort que Pink Floyd est bel et bien mort et enterré ( ce qui est parfaitement vrai, et ne change en rien le formidable héritage qu'il nous a légué ). 

 

AGAIN : une pépite signée ARCHIVE


JE VOUS SIGNALE que si vous désirez recevoir la partie interactive du site et les bonus multi médias qui chaque semaine viennent compléter notre discours, vous devez vous abonner à notre newsletter. Rubrique Club Devotionall ( et pas Dorothée, Corbier ne travaille plus pour nous ) et insérez votre adresse mail. Et c'est fait. Miracle de la technologie... 

         *****************************************************************************************************************

Enfin depuis hier soir, c'est chose certaine : les andalous sont beaucoup plus fort quand il s'agit de faire des claquettes en brayant ( ça s'appelle aussi du flamenco ) que pour jouer au foot. Leçon parfaite du grand MILAN hier soir qui remporte la énième coupe au terme d'un match joué malgrès le décès de Puerta, le défenseur de Séville. Mais au nom du grand cirque médiatico financier, show must go on. conclusion, une coupe de plus.

 

 

Publié dans MUSIC

Commenter cet article

Tommawack 02/09/2007 23:02

En effet c'est de la bonne zique tout ça. Et je ne savais pas pour Milan. Sont fort quand même (et venant de moi, ça vaut 100 !)

Laurence 01/09/2007 10:52

Archive... Ce clip... Un pur moment de bonheur ! :)