L'INVASION DES CANARDS

Publié le par DEVOTIONALL



Une armada de canards en plastique approche du Royaume-Uni

 Une armada de petits canards en plastique jaunes (coin coin), après avoir défrayer la chronique en 2003 au large de l'Angleterre, s'attaque désormais aux côtes espagnoles, dernière étape d'un voyage épique entamé dans l'Océan pacifique. (car c'est bien connu, c'est la période de transumance des canards en plastique jaunes, à ne pas confondre avec les canards en plastiques rouges car pour eux c'est en décembre...)

Ces canards sont les survivants d'un lot de 29.000 jouets de bain qui voyageait en cargo. Projetés par dessus bord par une vague pendant le trajet en 1992 , les canards n'ont depuis lors jamais cessé de flotter à travers l'océan, contournant les Etats-Unis, puis traversant l'Océan arctique et le Groenland. 

Les derniers membres de la flotte, décimée par un tel périple (oui les requins adorent les canards en plastique jaunes), descendent actuellement la côte est des Etats-Unis, tandis qu'un groupe d'échappés a été aperçu en train de voguer vers la Grande-Bretagne puis actuellement l'Espagne , selon The First Years, l'entreprise américaine qui a fabriqué les canards.

"Nous espérons que les gens s'amuseront en les cherchant et qu'ils seront impatients d'assister au moment où les canards vont accoster" déclare Clive Wooster, de The First Years. "Ces incroyables petits canards sont en train de devenir très recherchés" ajoute-t-il. "Dans certains endroits de la planète, ils sont devenus des objets-culte." 

The First Years offre une récompense de 100 dollars en bons d'épargne à toute personne qui trouvera l'un des canards en plastique dans l'Etat américain de Nouvelle Angleterre, et la même somme en cash pour quiconque en trouvera un au Canada ou en Islande. Par contre, les 250 premiers Britanniques qui ont ramassé l'un des canards n'ont eu droit qu'à un certificat signé par l'entreprise! Tout cela vous en bouche un coin coin, non ?

Publié dans devotionall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article