BISHOP ALLEN "The broken string"

Publié le par DEVOTIONALL

BISHOP ALLEN, en voilà un groupe étonnant, et qui sort nettement de l'ordinaire! Ces jeunes new yorkais, spécialisés dans la pop rafraichissante et simpliste, et auteurs d'un premier album en 2003, ont en 2006 réalisé un projet audacieux. Ils ont tout bonnement sorti un maxi quatre titres en début de chacun des mois de l'année! Et tout cela en essayant de varier tant que peut se faire les styles, en sautant allègrement de la guitare bluesy aux ballades déchirantes, et aux pianos mélodieux. Bluffant et tout simplement génial, d'autant plus que les morceaux faibles, durant ces douze mois de labeur, sont très peu nombreux.

Vraiment, que de belles mélodies et de bons moments. Une année musicale comme on en voudrait plus souvent! En plus le Cd du mois d'août est enrichi d'un concert live de 14 titres que les amateurs du groupe jugent excellentissime. Le buzz sur Internet est très fort aux Etats-Unis et Bishop Allen est dores et déjà cultissime. Nous sommes en plus dand le royaume de l'indie music : les maxis ont été vendus à travers le site internet du groupe et produit sur leurs propres deniers. Tout ceci a fatalement permis aux musiciens de trouver une vraie maison de disque, Dead Oceans, qui leur a donné les moyens de publier un vrai album studio qui va sortir en juillet :  The broken string. Attention, c'est un petit bijou, avec de grandes belles compositions, comme Rain, un vrai single pop comme on en rêve, ou Butterfly Nets et sa douce voix féminine. Des morceaux déjà présentés courant 2006 et retravaillés avec talent. Le grand album pop de l'été risque de passer inaperçu dans les médias : ne vous laissez pas berner et retenez bie ces quelques lignes!

Le site de BISHOP ALLEN ( avec des MP3 disponibles )

Leur
myspace, la aussi de la musique disponible.


BISHOP ALLEN : Dans la série L'industrie du disque est une vaste supercherie
Ces musiciens sont encore presque inconnus, mais bourrés de talent!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article