JUSTICE : TROP HYPE POUR ETRE HONNETE ?

Publié le par DEVOTIONALL

                                                Le journal des culturés présente : 
                       JUSTICE : Trop hype pour être honnête ?

Come pour étayer nos dires de vendredi dernier, concernant l'indépendance de choix des amateurs de (bonne) musique, qui seraient dictée par les grandes majors du disque ( les mêmes qui pleurent de chaudes larmes de crocodiles sur le sort de l'industrie musicale ), voici venir la sortie attendue du premier album de JUSTICE. Ce groupe de musique electro-rock bénéficie d'un battage médiatique impressionant; avant même le cap du premier album les voici en quelques jours dans presque tous les quotidiens nationaux, le journal de 20 heures et la presse spécialisée. Le phénomène est amplifié et présenté comme le "truc très hype qui fait le buzz". Encore inconnu de la plupart d'entre vous il y a quelques jours, ce duo electro va vite devenir incontournable, par le pouvoir des médias déchainés. Petite précision, leur producteur n'est autre que le "découvreur" des Daft Punk, qui connait la recette et l'applique à nouveau. French touch ou french intox ?

Le site des inrocks présente Justice ainsi : Devant cette charge héroïque, à la croisée du metal et de la techno ravesque, le buzz n’a pas tardé à enfler considérablement, faisant de Justice "the next big thing" dans le petit monde l’electro. Pour preuve, le duo, constamment courtisé pour apposer sa touche virile sur les productions des autres, s’est récemment acoquiné avec Franz Ferdinand, Daft Punk, Soulwax, N*E*R*D, Britney Spears ou encore Vicarious Bliss le temps de quelques remixes rageurs. Les propres titres de Justice ne sont pas en reste, tournant en boucle sur les playlists de quelques-uns des DJs les plus reconnus de la planète. Le pire, c'est qu'en effet, le résultat final est loin d'être mauvais. Son surchargé, crade et agressif, mais toujours jouissif, on ne peut pas dire que les ingrédients du succès ( si on juge Daft Punk comme référence absolue au niveau de cette french touch ) ne manquent pas. Justice, c'est du matraquage publicitaire, et en plus c'est aussi un album qui tient globalement la route. Mince alors, nous qui voulions descendre le duo...

Seulement voilà, il y a un hic : les performances scèniques, l'habillage publicitaire du groupe, cette croix chrétienne qui trone un peu partout, ces fans de noir vétus qui viennt assister à des messes noirs electro à s'en faire péter joyeusement les boutons d'acné... tout ça a un petit coté ado en pleine crise de rebellion qui fera forcément fuir les plus exigeants. Les basses sont souvent assourdissantes et surgonflées, mais on a du mal à se solidariser avec ce peuple pré bacalauréat, qui vient s'encanailler entre l'épreuve de philo et celle de maths, avec le fameux T-shirt à la croix. Trop de marketing tue le marketing, et le reste. Justice n'est pas mauvais, loin de là, mais méfiance tout de même. Trop à la mode pour être honnête? Comme disent les publicités : vu à la TV, et c'est probablement là le problème... ( 6,5/10 )

JUSTICE dans ses oeuvres : 

 

Toi aussi demande à tes parents de t'acheter l'album ICI

Commenter cet article

Isa 14/06/2007 16:57

C'est du daft punk mélangé avec de l'eau précieuse, ça fait partir les boutons ? bof, ça casse pas tant que ça...

Tommawack 13/06/2007 21:21

Ouaip, suis fan moyen...

A part ça je devrais venir sur Nice cet été fin juillet debut aout, bref on devrait se voir la semaine oiu tu seras là !

Ciao !