400° ARTICLE avec PAUL HARTNOLL

Publié le par DEVOTIONALL

                                                       400 ° ARTICLE

Nous y sommes : 400 ! Un beau chiffre tout rond, celui des articles publiés sur ce blog, et cela sans comprendre tous ceux qui ont été censurés ou effacés, depuis nos timides débuts sur le net. Désormais carburant au régime d'une nouvelle publication par jour, avec un noyau dur d'une centaine de lecteur habituels, et des pointes impressionantes à près de 2000 les jours de grande actualité ( Sarkozy et sa biographie, par exemple ), le blog perdure et continue dans sa lancée originelle : celle de proposer une actualité culturelle parallèle, dans la bonne humeur et en toute objectivité. Et pour fêter ces 400 "posts" comme disent les jeunes, saluons le retour des frères Hartnoll, avec Paul, particulièrement!

Depuis la disparition du groupe mythique ORBITAL, nous étions sans nouvelles des deux frères Hartnoll. Les revoici sur le devant de la scène, alors que Paul, l'ainé, se manifeste par une production galoppante. Déjà trois singles et son premier album est à peine sorti. La particularité de Please , le maxi qui a crée le buzz autour de son retour, est d’avoir un invité de marque au chant : Robert Smith, leader de The Cure. Musicalement ce morceau paradoxalement pop et dur rappelle les essais de son groupe dans cette direction, notamment des titres comme Never enough, qui figure sur la malheureuse tentative d'album de remix du groupe, Mixed up.

Musicalement, Please est doté d'un refrain imparable qui s'incruste facilement dans les esprits, avec une pointe gothique apportée par la voix de Bob. Bref Paul Hartnoll a cédé allégeance au leader curiste pour lui ecrire une electro song à sa mesure. Le résultat est frétillant, et fait battre du pied sans gros problème. Mais c'est tout l'album qui semble animé par une volonté de rajouter un peu de pop dans la musique cérébrale des ex Orbital : un peu plus de fun et le tout est joué. The ideal condition est un parfait remède à la mélancolie qui a assaillie les fans à la nouvelle de la dissolution du duio magique de l'electro. L'âme d' ORBITAL plane tout au long de ces 9 morceaux. Ecoutez Dust motes ou Haven't we met before pour en avoir la certitude. Ou bien Aggro pour faire exploser vos enceintes de joie. Tout va bien, finalement, les frères Hartnoll ne nous ont pas laissé tomber ! ( 7,5/10 )

( Phill Hartnoll, lui, a crée un nouveau duo, LONG RANGE, dont le premier album est imminent )

                                                   PAUL HARTNOLL Ideal Condition CD 
                                             Paul Hartnoll : The ideal condition

Tracklisting

  • Haven't We Met Before
  • For Silence
  • Simple Sounds
  • Please
  • Unsteady Waltz
  • Nothing Else Matters
  • Patchwork Guilt
  • Aggro
  • Dust Motes

Acheter l'album ICI

Le myspace de Paul Hartnoll ( 4 morceaux à écouter )


                                                      
"Please"

Commenter cet article

Tommawack 08/06/2007 00:02

Happy Birthday pour ce 400eme article !

Gaara Hutako 07/06/2007 13:42

Excellent album, j'avais était un peu déçue par "BLUE ALBUM" mais la Paul Hartnoll nous montre qu'il est loin d'être mort. La chanson "please" est super, on sent que c'est du Orbital surtout sur ce morceau. Dommage quand même que le groupe se soit séparé, mais en même temps si c'est pour nous faire un album comme celui-ci, ça vaut la peine.  

DEVOTIONALL 07/06/2007 14:05

Très bon retour : on sent que le cerveau derrière les trouvailles ORBITAL, c'est aul, alors que Phill lui, gère plus l'aspect sombre et expérimental.