MALABAR - Le bubble gum qui fait de la gonflette

Publié le par DEVOTIONALL

Qui, dans sa jeunesse innocente, ne s'est pas ruiné la dentition en machonnant frénétiquement des bons bubble gums chimiques? Pour les trentennaires comme moi ( et après le Tang l'autre jour ) il est fort probable que notre dentiste soit redevable, en grande partie, à Malabar, pour les heures passées à sauver ce qui peut encore l'être. Malabar, c'est un gros costaud ( d'où le nom ) en T shirt jaune qui passe son temps à inciter la jeunesse à souffrir d'aérophagie et à faire de grosses bulles. Ces mêmes bulles, sur les vignettes qui accompagnent le bubble gum, permettent à Malabar d'arrêter des criminels, d'aider qui est en difficulté, bref notre gaillard est presque super héros à temps perdu, et ces petites images sont autant de raison pour lesquelles j'en ai machonné des kilos.

En effet, et encore aujourd'hui, beaucoup de monde fait la collection de ces vignettes. Il faut ouvrir délicatement l'emballage du bubble gum pour ne pas la déchirer. En plus, elle conserve pendant longtemps cette odeur typiquement chimique du produit qu'elle enveloppe, et il est possible, en se l'appliquant sur le nez, de se laisser bercer par ces effluves radioactives et douceâtres. Si vous saviez le nombre de collectionneurs nostalgiques qui s'arrachent encore aujourd'hui ces images! Il en existe plusieurs séries : des tatouages à appliquer sur la peau avec un peu de salive ( miam ), des jeux, des aventures policières, et ainsi de suite...

M1.jpg
Les vignettes de la série "Detective" de Malabar : je les ai collectionnées moi aussi!


il existe 11 arômes de Malabar différents. Outre le Malabar "classique" : Tutti frutti, les goùts "simples" : 'menthe' et 'fraise' ont fait leur apparition. Ensuite sont arrivés les "bigoùts". Enfin, pour mettre du petillant, trois nouveaux arômes sont venus compléter la gamme : les "crépits". Dernièrement, avec Bananolé, le bubble-gum s'offre le goût milk-shake banane. Avec la série ''Quand y'en a marre'' ( que ManuX aurait pu sponsorisé ) arrive le dernier-né : ''framboise''.
M2.jpg
Malabar bigoût : star des récrés avec celui au cola!

Pour finir, Malabar est aussi un excellent indicateur de l'inflation exponentielle du coût de la vie : pensez donc! Un malabar coutait 30 centimes de francs au marchand de glace qui passait dans mon impasse, lors de ma jeunesse heureuse à Gauchy ! 30 centimes correspondent, pour les nuls en maths, à moins de 5 centimes d'euro ! Telle la baguette ( 2,20 francs à la même époque ) ou les bande dessinées ( 8 ou 9 francs soit 1,20/30 euro pour Pif gadget par exemple ) les prix ont donc explosés, n'en déplaise à tous les messages rassurants du gouvernement qui parlent d'inflation contenue. Les salaires eux, n'ont pas doublés... Malabar, tu pourrais encore faire quelque chose?

Commenter cet article

Tommawack 22/05/2007 21:58

Le bigout était vraiment bon.

Les vignettes étaient vraiment à chier, ça manquait de femmes nues...